Magazine France

Censure.

Publié le 02 septembre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

C'est un morceau de scotch sur une bouche, ça n'empêche pas nos âmes de penser, mais ça nous handicape pour transmettre tout ce qui grouille en nous d'idéaux. ça ne nous fait pas de mal, parrait... parce que ça ne laisse pas de blessures purrulentes, mais en notre cerveau ça nous laisse des séquelles irrémédiables.
Ils disent que ce n'est pas grand chose, que ça ne mérite pas de se battre ; tu parles... C'est la première des menaces qui pésent sur nous, insidieuse, froide, sous mille formes. Elle traque, cherche ce qui ne va pas dans le sens de ses maitres, elle attaque par petites touches mais chaque fois c'est un coup de fouet. Sur nous c'est la première trace d'un esclavage puisque c'est les désir de ceux qui se croient maitres. Nous dire ce qu'il est bon qu'on fasse, qu'on pense, et parfois ce qu'on doit manger.
Dis-moi? Est-ce qu'elle est paisible la torpeur qu'elle te propose cette garce, mais comme toutes les anesthésies, le réveil sera nausée. Dis-moi? Est-ce que ça te tranquilise de lui céder sans une danse? Comme un coma elle t'enferme dans un puit dénué de connaissance. Alors que nous reste t-il puisqu'elle s'inflige partout, qu'elle casse à la racine, comme un bon chien, ceux qui tente de naitre?
Il nous reste nos voix. Il nous reste nos poings. Il nous reste cette hargne qui ne fait pas défaut. Ne pense pas que si ce n'est pas tour ce n'est pas grave, tu seras le prochain... La roue tourne et comme un vautour affamé, la censure cherche ses proies dans chaque animal à cerveau qui a pour seule volonté de sortir d'un ignare troupeau.
Censure... Cents voix qui se taisent. Sur...
texte:Ko-T Obs/Choum Family
merci a toi

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog