Magazine Santé

Des mûres anti-cancer

Publié le 02 septembre 2008 par Dinamena
Des mûres anti-cancerLes mûres ne cessent de démontrer leurs atouts santé. Une nouvelle étude américaine montre leur effet anti-cancer sur le matériel génétique des cellules, du moins chez les rats. Vous raffolez des mûres ? Savez-vous qu’en vous régalant, vous luttez aussi contre le cancer? C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs américains. Ces baies contiendraient une combinaison d’agents anti-cancer capables de rétablir l’expression des gènes des cellules altérées par la maladie. Des chercheurs du centre anti-cancer de l’Université de l'Ohio aux Etats-Unis ont démontré que les mûres, qui contiennent une variété de composés anti-cancer, agissent au niveau de l’expression des gènes impliqués dans le cancer, du moins chez les rats. Pour réaliser cette étude, le professeur de médecine, de nutrition humaine et de pathologie Gary Stoner et son équipe ont nourri deux groupes de rats. L’un avec un régime normal et l’autre supplémenté avec 5 grammes de poudre de mûres. Au cours de la troisième semaine, chacun des deux groupes a reçu trois injections d’un produit chimique cancérigène, le N-nitrosomethylbenzylamine. Un mois après, les chercheurs ont examiné le tissu œsophagien des animaux et mesuré l'activité de 41000 de leurs gènes, c'est-à-dire leurs niveaux d'expression. Résultat ? Les gènes des rats traités avec l’agent cancérigène, soit exactement 2261 gènes, avaient montré un changement d’activité de 50 %. Mais chez les rats qui avaient été nourris avec la poudre de mûres, 462 de leurs gènes restaient très proches de leur activité normale. Au cours d’une expérience complémentaire, les chercheurs ont ajouté, au groupe de rats nourris aux mûres, un autre agent utilisé en chimioprévention. Et le résultat est plus qu’encouragent puisque cet agent a agit en symbiose avec les fruits : 53 des 462 gènes avaient retrouvé une activité complètement normale. De plus, ce sont les gènes qui avaient été les plus endommagés qui avaient le mieux réagi au traitement. Le professeur Gary Stoner a déclaré que si les baies n’avaient jamais inhibé de tumeurs à 100 %, une attention toute particulière devait être portée sur les ingrédients capables de booster les effets chimiopréventifs des mûres. Riches en vitamines, minéraux et polyphénols antioxydants, les mûres marquent un nouveau points. Une actualité parue en 2006 avait déjà montré leurs propriétés anti-cancer. Une astuce pour cet hiver ? Consommez des mûres lyophilisées. En effet, la lyophilisation concentre dix fois plus leurs éléments nutritifs !

  Éléonore Gratiet-Taicher, lanutrition.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dinamena 69 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine