Magazine France

Lettre d'un veteran à Mr Sarkozy (Afghanistan)

Publié le 02 septembre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa
*Rares sont les interventions de Mr Kayou, sur notre blog mais grand est son soutien.
En reaction à la situation en Afghanistan, Mr Kayou qui a servi en d'anciens temps sous les drapeaux, nous a envoyé cette missive destinée à Mr Sarkozy...


*
Ce qui est touchant à travers les morts de soldats professionnels tués en Afghanistan ou ailleurs dans le monde, c'est l'hypocrisie de la verve guerrière des politiques qui les envoient guerroyer.
Les Présidents sont tous chef suprême des armées mais la plupart d'entre-eux n'ont jamais chaussé une paire de rangers, dommage.
La guerre, toutes les guerres tuent et puent.
Leurs victimes sont en premier lieu des civils, des femmes et enfants non armés ou équipés pour se défendre en temps de conflit, puis en deuxième lieu les soldats professionnels volontaires qui ne sont pas tous des rambo.
Sur ce dernier point permettez une parenthèse.
Les jeunes hommes de dix huit ou 20 ans qui sortent de six mois de classes militaires où il apprennent les bases de leur métier
( marcher au pas, tirer, monter et démonter une arme les yeux bandés, franchir quelques obstacles) puis qui se perfectionnent parfois, pas systématiquement, lors d'un stage commando x ou y à la fin de leurs classes.
Ces jeunes hommes sont loin, oui très très loin, d'être des soldats aguerris aux combat, que sont les vétérans Afghans vainqueurs de la guerre Russo Afghane ...


(qui naissent eux dans une culture de combat permanent sous l'autorité de chefs de guerre connaissant chaque recoins de leur terrain de jeux) maîtrisant implacablement l'art de la guerre
Ces jeunes hommes ne sont pas tels qu' ils sont représentés dans vos paroles de politiciens
Monsieur Sarkozy,
voici vos paroles lors de votre éloge funèbre concernant les dix premiers soldats Français morts en Afghanistan, je dis dix premiers car vous savez comme nous, qu'il y en aura malheureusement bien d'autres des médailles à titres posthumes à décerner.
"Si c'était à refaire, je le referais , pas l'embuscade bien entendue",
" L'avenir du monde se joue aujourd'hui en Afghanistan"
ou "j 'assume l'entière responsabilité ...".
Un discours c'est pas cher !

Et vous vous allez pouvoir recommencer un certain nombre de fois car cette guerre en Afghanistan est une guérilla d'embuscades qui généralement coûte cher en vies humaines et pourrait voir grimper en flèche votre cote d' impopularité.
En quoi, monsieur le président, l'avenir du monde se joue t il plus en Afghanistan qu'en Palestine ?

Avez vous donc la solution pour nourrir et abreuver en eau potable la population mondiale croissante ?
Si c'était à refaire vous le referiez sans hésiter et en assumeriez les conséquences !
Ici nombreux, sont les noms gravés sur les stèles érigées à la mémoire des guerriers morts aux combat, mais rarement sur celle-ci figure les initiales de ceux qui sont à l'origine des massacres ayant entraîné la nuée dans le sillon de leurs idéologies.
Mr KAYOU **


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :