Magazine Poésie

À Défaut de Vérité

Par Guimond

Pendant que la civilisation caduque

Signe sa condamnation de vivre

Dans le rétroviseur inversé de nos vies

Les requins d’eau de toilette

Nous avalent à coups de torrents

Qui interfèrent avec l’espace

Et le nuage de météorites

Qui se prépare

À nous surprendre

Emportera sous terre le reste

C’est porté retrouvé sans leurs corps

Sans une horloge dans laquelle pisser

En sevrage du fil à aiguille

Avant l’appel d’attentat

Au canal 777

Sans une seule preuve

À l’effet du contraire

Que les survivants

Préféreront être morts sur la crête

Je suis un conduit

Je susurre mon maelstrom de bogues

À tous les micros cachés

Or à défaut d’être un garçon physique

La supériorité c’est l’armée

Sois gentille je t’en prie

Quand on nous dira la vérité

Le choc risque de nous anéantir

Prête-moi ton corps

Avant la fin des hostilités

Dans l’inversion

Rattrapée juste temps

Je suis un infâme sans âme

Je susurre mes bogues

Aux tiroirs des possédés

Mais à défaut d’être un tortionnaire

Je te le commande

Laisse-moi ta peau

Le temps de m’orienter

Sur le champ de bataille

La volage vérité

Les ordres

Pendant ce temps

Coulent des cataractes

Pendant que les rebords

De la réalité

Que les impératifs

De la nature

Et que la mécanique s’opère

Sans une seule pensée

En dehors du temps

Quand l’offensive aura traversé

Rien ne persistera

À l’effet du contraire

Avec les ossement post-humains

Éparpillés sous la poussière.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guimond 494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines