Magazine

Sur ma mère

Publié le 02 septembre 2008 par Pralinerie @Pralinerie
Un roman d’un écrivain qui m’est cher, Tahar ben Jelloun, sur un sujet difficile : la maladie et la mort de sa mère.
Lalla Fatma est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle oscille entre délires et lucidité. Son fils invente à partir des bribes saisies au vol le passé de sa mère, son histoire. Une maman qui redevient petite fille, qui discute avec les morts, qui confond ses enfants avec ses frères et sœurs ou ses parents. Reviennent en force les moments importants : les trois mariages, les naissances, les journées à préparer les grands repas, les moments d’intimité entre femmes, les déménagements, les rebondissements politiques… Derrière les mots de l’enfant, on devine une mère affaiblie, qui perd sa dignité. Auprès d’elle, Keltoum, qui la soigne, lui tient compagnie, lui parle et l’agace. Une femme qui profite de la situation mais tient sa promesse, reste fidèle à son amie malade.
L’auteur jongle entre passé et présent, entre souvenirs et événements quotidiens, entre coups de fil et visites. Récit touchant, témoignage d’amour d’un fils à sa mère, essai de reconstitution d’une vie qu’il a mal connue, entre Fès et Tanger. Ici, un peu de Maroc dans la vie quotidienne mais moins d'exotisme que dans d’autres romans car cette situation est, hélas, assez universelle.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte