Magazine Médias

Star Academy : rencontre houleuse entre Nikos et les riverains du 3e arrondissement

Publié le 05 septembre 2008 par Benjamin Tolman

La Star Ac' ne plaît pas à tout le monde. Hier soir avait lieu à la mairie du IIIe arrondissement une réunion publique en présence des riverains, du maire, de la police et de représentants d'Endemol parmi lesquels Nikos Aliagas. Le ton est monté entre ce-dernier et les futurs voisins des étudiants de l'émission de TF1.

A compter du 19 septembre prochain, les riverains de la rue Charlot, dans le IIIe arrondissement de Paris, auront de nouveaux voisins : les étudiants de la Star Academy, venus s'installer dans un hôtel particulier du quartier (voir article).
Depuis l'annonce de l'installation de l'émission de TF1 dans ce paisible coin du Marais, les riverains sont inquiets. En effet, ils redoutent les problèmes de circulation et de stationnement et les nuisances sonores et s'inquiètent de la sécurité aux abords des écoles. Bref, une sorte d'apocalypse bobo.

Afin de rassurer tout ce petit monde et d'entretenir des relations aussi cordiales que possibles avec leurs futurs voisins, Endemol a proposé d'organiser une réunion publique d'information à la mairie du IIIe arrondissement. Elle a eu lieu hier soir, et selon nos confrères du Parisien qui en publient un compte rendu, elle était plutôt houleuse malgré la présence du jovial Nikos Aliagas en personne.

En effet, les habitants faisant fi de la démarche respectueuse des équipes d'Endemol, se sont adressés aux équipes de la Star Ac' sur un ton tantôt furieux, tantôt méprisant, prenant souvent la parole sans qu'on la leur donne.

"Quelle est la durée de votre bail ? L’émission aura-t-elle de nouveau lieu ici l’année prochaine ? Parce que nous, on espère bien que non !" demande ainsi une riveraine galvanisée par les applaudissements.

Sifflé, Yves Bigot, le directeur adjoint de l'émission reste malgré tout calme, n'oubliant pas les raisons de la présence des équipes d'Endemol : rassurez les habitants du quartier inquiets de voir leur quotidien perturbé et leurs habitudes bouleversées. "Nous souhaitons avoir une relation de bon voisinage avec vous, en vous dérangeant le moins possible. Nous ferons tout pour limiter le bruit et les nuisances. Et en bons voisins, nous vous inviterons bien sûr à assister à l’émission..." lance-t-il espérant calmer les tensions.
En fait de calmer ses interlocuteurs, le pauvre Yves Bigot a en fait provoqué huées et ricanements, ce qui a mis le d'habitude très zen Nikos hors de lui.

Discrètement assis parmi le public, l'animateur grec s'empare alors du micro, visiblement en colère selon nos confrères du quotidien francilien : "Je connais mieux le quartier que vous puisque j’y suis né ! Vous pouvez ne pas aimer le programme, mais vous ne pouvez pas nous manquer de respect, car nous, nous vous respectons. Et cette émission, c’est notre travail".

Au bout du compte, le maire du IIIe arrondissement est parvenu à apaiser les esprits en promettant des renforts de police notamment aux abords des écoles. Pour le reste, les habitants prient pour que des jeunes filles prépubères ne viennent pas hurler leur amour pour le nouveau Quentin Mosimann sous leurs fenêtres.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines