Magazine Poésie

49%, 49% et 2%

Par Volodia

A l'instant, la porte de la voiture ou celle de l'imagerie, peut-être même est-elle déjà couchée. Ces jours ont été une alternance de bonheur et de tristesse, de larmes de joie sur un rire fragile, de pleurs amers, drôles, tragiques, une foule d'émotions contradictoires et se transformant subtilement au fil des heures. Perdu dans les souvenirs de l'été passé, des premières fois, des voyages, je faisais néanmoins plus attention aux détails -- oh regarde, un train fait de tricycles, hé un avion souligne les nuages, c'est beau -- et en gardais certains pour moi. Nous tournions le dos à la marche du train.

Quel que soit le diagnostic qui est ce jour réservé à Isoldh, cette semaine restera à jamais intacte dans l'écrin de ma mémoire flageolante. Tant de bonheur pur, de beauté, de sourires sur nos lèvres, de caresses, d'attentions; cela m'emballait le coeur doucement, me glissait au creux d'un songe agréable et qui me faisait pleurer. Et quel sentiment de culpabilité pour les sanglots qui, dans cinquante-et-un pour-cent des possibles, seront oubliés. Cette impression de deuil en avance est intolérable, comme ces quarante-neuf pour-cent annonciateurs de mort.

Ecrire est inutile. Si je le fais, c'est seulement pour occuper mes mains et mon cerveau en attendant les résultats. Je pourrais raconter notre week-end; je n'en ai pas la force. Des images de soulagement, des images de condamnation ultime, m'assaillent tour à tour. Allez, pile ou face, quitte ou double. La vie d'Isoldh se joue ce matin avec une pièce de cinq francs lancée en l'air et qui va bientôt retomber. Quelle ironie. Cela me fait vomir.

Il reste dans le meilleur des cas une demi-heure d'attente. Je vais fumer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • A mon coeur perdu

    La vie nous reserve parfois de tristes surprises, de tristes et noirs periodes de crises! Hier encore, j'avais une existence rangée! Aujourd'hui, je me... Lire la suite

    Par  Kamailion
    TALENTS
  • Coeur perdu

    J’ai perdu mon cœurQuelque partEntre peines et chagrinsJ’ai cru le retrouverEntre espoir et demainDe nouveau égaréEgratigné d’espoirSeulNoyé d’illusionsEtouffé... Lire la suite

    Par  Bloulou
    NOUVELLES, TALENTS
  • Ces médecins généralistes de ville, ces ingrats.

    Non , mais ! C'est tout bonnement scandaleux ! Encore ces médecins libéraux, ces fainéants, ils mettent de la mauvaise volonté pour les gardes. Si , Si ! C'est... Lire la suite

    Par  Docrica
    JOURNAL INTIME, SANTÉ, TALENTS
  • .::Strip numero 49::.

    ________________________________________Ceci n'est pas entièrement vrai, je ne suis tombé qu'une seule fois...Alors arrêtez de rire bêtement devant votre... Lire la suite

    Par  Evanbd
    BD & DESSINS, TALENTS
  • 49 > Cinquantième

    Cinquantième. Exit quarante neuf. C’est fait. Voyons ce qui vient. C’est la cinquantième fois que je commence une année. Ca pourrait être la routine. C’est... Lire la suite

    Par  Thywanek
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • {Ces choses agaçantes}

    Taguée par Marie la semaine dernière, c’est à mon tour de vider mon sac,et de vous dire ces choses qui m’agacent: Quand Netvibes se rebelle, qu’il change les... Lire la suite

    Par  Unefillelatoile
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • 10:49, il me semble...

    ... que c'est la première fois qu'il fait aussi tôt sur ce blog.On vient même de voir un rayon de soleil (pschhhhhhhhhhhhhhhht.... <-- mes yeux qui... Lire la suite

    Par  Lucky Me Strike
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Volodia 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines