Magazine Coaching

Prépas: spécial rentrée

Par Sylvaine Pascual

Prépas: spécial rentrée   

Vous venez de rentrer en prépa: le chemin peut paraître long et l'issue inaccessible, mais ils en valent vraiment la peine...

Rassurez-vous…


Les aspects positifs et les bénéfices de la prépa sont nombreux : vous allez y rencontrer plein de gens intéressants, vous y faire des amis, vous cultiver, découvrir que l’entraide et la solidarité, ça existe, apprendre quantités de choses, dont certaines fort utiles (capacité de travail, efficacité…), et généralement vous y faire des souvenirs impérissables.

D’autre part, puisque vous avez été admis, c’est qu’un panel de gens qui savent de quoi ils parlent (si, si) estime que votre présence est légitime, donc vous avez toutes vos chances.

…tout en restant lucides
Vous le savez déjà, vous allez bosser dur. Cependant, au-delà de la somme de travail, il est aussi nécessaire de s’adapter à certains aspects spécifiques de la prépa, comme les sales notes.

La plupart d’entre vous avez fait partie des bons/meilleurs élèves de votre lycée, et vous avez souvent été peu confrontés aux sales notes. En entrant en prépa, vous avez de fortes chances de voir vos notes baisser sensiblement par rapport à celles que vous aviez en Terminale. Rappelez-vous que vous n’êtes plus au lycée : les notes sont relatives, c’est le classement qui compte. Et puis vos notes progresseront au fur et à mesure.

Entretenez votre forme

L’attention en cours est primordiale : tout ce que vous voyez et entendez est enregistré quelque part dans votre cerveau, facilite grandement la compréhension du cours, et donc réduit le temps passé à le travailler. Pour maintenir un bon niveau d’attention et de concentration pendant les cours, la principale solution, c’est d’être en forme. C’est bien connu : la tête dans le seau, les écoutilles perdent de leur efficacité.

Dormez
De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin pour être en forme ?
A vous de le déterminer et de le respecter au maximum. Certains internats imposent une heure de coucher, c’est probablement pas pour rien…

Mangez
Le cerveau n’est pas une entité céleste, il a besoin de nourriture solide pour fonctionner (à peu près) correctement. Ne sautez pas un repas pour réviser un DS à la dernière minute. C’est fatigant et peu productif.

Détendez-vous
Ne négligez pas totalement les activités annexes : elles sont essentielles à votre équilibre et à votre moral. Ménagez-vous des moments de détente, certes peu nombreux, mais pendant lesquels ce que vous ferez n’aura rien, mais vraiment rien à voir avec votre vie de préparationnaire scrupuleux.

Organisez-vous et faites des pauses

Il n’y a pas une bonne méthode, mais une bonne méthode par élève.
Organisez vos plages de travail en fonction de ce qui fonctionne le mieux pour vous, pas en fonction de ce qu’on vous a dit. Si vous constatez que votre organisation n’est pas suffisamment profitable, apportez-y les modifications qui s’imposent. Ne persévérez pas dans une organisation inefficace : vous n’avez pas de temps à perdre.
Quand et comment travaillez-vous le mieux ?
Combien de temps pouvez-vous travailler avant d’avoir besoin d’une pause ?
Vous avez besoin de combien de temps de pause pour pouvoir redémarrer dans de bonnes conditions ?

Pendant les pauses, faites tout à fait autre chose, déconnectez-vous de ce sur quoi vous bossiez. On réfléchit parfois beaucoup mieux quand on ne pense pas !
En termes de matières, déterminez vos forces et vos faiblesses, ainsi que le temps à consacrer à chacune.
De manière générale, travailler régulièrement est indispensable, et il vaut mieux éviter les révisions de dernière minute qui augmentent le stress.

Du cours, du cours, du cours : potassez et participez

On ne le dira jamais assez : ce qui compte le plus, c’est de comprendre et d’assimiler le cours. Survoler ses notes en 5 minutes pour se jeter tête baissée dans les exos, rien de tel pour ne pas voir le pylône contre lequel vous allez finir, électrocuté par les commentaires pas toujours chaleureux et encourageants de vos profs . Consacrez le temps nécessaire au cours : mieux vaut 2 exos sur 4 bien faits que 4 où vous vous êtes plantés.
Participez un maximum en cours : posez des questions, commentez. Ne restez surtout pas sur quelque chose que vous n’avez pas saisi. Il est rare qu’un prof refuse de répondre à une question.

Entraide et solidarité

Vous êtes tous dans la même galère, autant ramer dans le même sens. Nombre de témoignages d’élèves de prépa démontrent la forte solidarité qui existe au sein d’une classe. Profitez-en ! Choisissez-vous des partenaires de travail, partagez ce que vous maîtrisez et demandez de l’aide pour le reste.

Et puis inscrivez-vous sur les forums consacrés aux prépas : on y trouve de l’aide et une foule de renseignements, avis et commentaires pertinents d’élèves, anciens élèves et profs. En voici 3, il y en a d'autres:

prepa

prepa-hec

futura-sciences

Bon courage à tous!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvaine Pascual 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog