Magazine

Voyage à Amritsar (2)

Publié le 19 août 2008 par Yanns

Après avoir été sous le feu des projecteurs pendant quelques deux heures, nous avons prit congé de notre public en allant visiter un musée consacré au fondateur du sikhisme. « Rien de très intéressant » me direz vous… et pourtant :

Ayant laissé Quentin affalé sur une chaise et contemplant un tableau quelconque, je rencontre 3 indiens qui, après m’avoir posés les questions d’usage (copine + alcool), m’invitent à manger et à dormir. Ok… j’ai dis oui parce qu’une invitation ne se refuse pas mais honnêtement je n’étais pas très rassuré. Surtout après qu’un des mecs m’ait promis qu’on allait boire beaucoup ! Les indiens ont vraiment les yeux qui brillent quand ils parlent d’alcool…

Heureusement qu’ils n’ont pas rappelé… C’est sûrement le premier lapin que je suis content qu’on me pose ! Normalement c’est toujours les rendez-vous qu’on attend le plus qui sont annulés et ceux qu’on voudrait éviter qui ont lieu.

Dégoûtés par le voyage en bus de la veille, nous avons décidé de prendre le train pour rentrer le lendemain. Jusqu’à présent je n’avais expérimenté que la sleeper class… Dimanche matin, c’est dans un wagon 2ème classe sans réservation (comprenez : la classe la moins chère) que nous avons embarqué. Non par avarice mais par manque de place. En effet, le train était complet. En 2ème, il y a toujours de la place puisque la plupart des gens voyagent debout ou assis sur les porte-bagages.

Heureusement, nous avons eu des places assises que nous n’avons pas lâchées ! L’expérience était très intéressante, vraiment ! Il y avait toutes sortes de gens… de l’homme un peu handicapé mentalement au jeune cadre dynamique en passant par le couple sikh fraîchement marié. J’ai pas mal discuté (en 8 heures, on a le temps…) et c’était réellement enrichissant.

Bien que le confort ait été des plus rudimentaires, je ne regrette pas l’expérience.

Arrivé à la gare, dans la cohue, je me fais piquer mon portefeuille… les 200 roupies (3€) qu’il y avait dedans feront sûrement un heureux ! Les papiers ainsi que les cartes bancaires se trouvant en sécurité dans ma banane, je déplore principalement la perte du portefeuille lui-même… Mais ça aurait pu être bien pire, j’en suis conscient.

A bientôt pour de nouvelles aventures…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yanns Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog