Magazine

Ronde

Publié le 05 septembre 2008 par Desiderio

Mon père me veut marier,

Sauvons-nous, sauvons-nous par les bois et la plaine,

Mon père me veut marier,

Petit oiseau te lairas-tu* lier ?

L'affaire est sûre : il a du bien.

Sauvons-nous, sauvons-nous bouchons-nous les oreilles

L'affaire est sûre : il  a du bien...

C'est un mari : courons, le meilleur ne vaut rien !

Quand il vaudrait son pesant d'or,

Qu'il est lourd, qu'il est lourd et que je suis légère !

Quand il vaudrait son pesant d'or,

Il aura beau courir, il ne m'aura pas encor !

Malgré ses louis, ses écus,

Ses sacs de blé, ses sacs de noix, ses sacs de laine,

Malgré ses louis, ses écus,

Il ne m'aura jamais, ni moins, ni pour plus.…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte