Magazine People

Ingrid Betancourt élue "femme de l'année"

Publié le 05 septembre 2008 par Benjamin Tolman

Ingrid Betancourt a été élue "femme de l'année 2008" par l'organisation World Awards, présidée par l'ancien président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev rapporte l'AFP.

Libérée cette année après avoir passé six ans dans la jungle colombienne aux mains des Farc, Ingrid Betancourt a vu une nouvelle fois son courage salué et même récompensé.
L'ex otage Franco-Colombienne s'est en effet vu décerner le prix de "femme de l'année 2008" par l'organisation World Awards pour "son engagement pour la démocratie, la liberté et la tolérance".

Son prix lui sera remis le 26 octobre prochain dans une ville européenne qui n'a pas encore été choisie.
En attendant ce moment, Ingrid Betancourt, "extrêmement honorée", s'est fendue d'un petit communiqué : "Je vois ce prix comme un appel à continuer à m'engager non seulement pour la libération des autres otages des Farc, mais aussi pour tous ceux qui sont opprimés".
L'AFP rappelle qu'avant elle, Benazir Bhutto, Noor de Jordanie et Catherine Deneuve ont été récompensées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Patricia Turcotte
posté le 05 janvier à 23:51
Signaler un abus

Toutes mes plus sincères félicitations à cette grande femme que je prends en modèle: Bravo Madame Ingrid Bétancourt.

Si je vous choisie comme un modèle à suivre, c'est que parfois; il est très difficile de pardonner quand on a pas encore vraiment dénoncer sans citer les personnes là !

Dans le passé, je pensais au Frère André où à Mère Thérésa; et bien là, super cool ! Je vais penser à une femme sur la terre, que j'ai vu, vu de mes propres yeux; ne serait-ce qu'à la télévision et les journaux. Je vais essayer de prendre le bon chemin pacifique mais révolutionnaire pacifique, et penser à Ingrid Bétancourt, pour me donner la force de ne pas sombrer dans la haine, la colère, la vengeance etc.

Merci pour ce cadeau remis à Ingrid Bétancourt, parce qu'elle le mérite en attendant son prix Nobel de la paix.

Patricia Turcotte Saint Georges de Beauce ( Nation Québécoise ) CANADA

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine