Magazine Politique

L'injustice sociale tue...

Publié le 06 septembre 2008 par Dagrouik

C'est le constat d'un rapport de l'OMS, sans doute une bande de gauchistes pour les ânes libéraux. l’espérance de vie d’un nouveau-né écossais d’une banlieue déshéritée de Glasgow est de vingt-huit ans inférieure à celle d’un nourrisson mis au monde dans un quartier huppé de la même ville.

Voilà ce qu'ont lit dans le Monde Diplomatique.

Au moment où les gouvernements des pays capitalistes avancés délèguent au secteur marchand une part toujours plus importante des activités de santé et transfèrent aux assurances privées des pans entiers de la couverture maladie, les auteurs de l’étude rappellent que « la santé n’est pas un bien négociable ». La fourniture des biens sociaux essentiels, comme l’accès à l’eau et aux soins, « doit être régie par le secteur public et non par la loi du marché ». Les membres de la commission de l’OMS insistent sur ce point : « Comme les marchés ne peuvent fournir les biens et services indispensables de façon équitable, le financement par l’Etat exige du secteur public qu’il assure un encadrement solide et consente des dépenses suffisantes. » Avant de conclure, à la barbe des partisans d’une fiscalité toujours plus réduite : « Cela suppose un impôt progressif, car il est attesté qu’une redistribution même modeste contribue bien davantage à résorber la pauvreté que la croissance économique seule. »

A la lumière de ces résultats, faut-il songer à imprimer sur les boîtes de médicaments les mentions « Baisser l’impôt nuit à la santé » et « L’injustice sociale tue » ?

On peut télécharger le rapport complet en anglais au format PDF ou un résumé en Francais. Il propose de mettre fin à ces inégalités en une génération. Et parle de travail décent, un sujet qui va devenir de plus en plus important. Voici par exemple le résultat d'une comparaison du taux de maladie mentale en fonction du type d'emploi en Espagne. Le résultat est édifiant.

On y voit que le type de contrat, la stabilité de l'emploi joue sur le taux de troubles de santé mentale chez les travailleurs manuels espagnols. Ceux et celles qui défendent la précarité comme élément de la vie, devraient lire ce rapport. On y trouve d'autres graphiques qui font réfléchir.

Comme par exemple celui-ci qui montre que les pays donateurs de l'aide au développement sont de plus en plus riches mais que l'aide par habitant reste à un niveau faible, et diminue après quelques années de croissance. Tous les beaux discours et toutes les discussions dans les salons dorés ne servent qu'à masquer l'oubli. Il me semble pourtant avoir entendu des discours expliquant que la lutte contre la misère et la pauvreté était le meilleur moyen de lutter contre les guerres et le terrorisme ?

On découvre aussi que bizarrement, et cela doit se faire étrangler certains libéraux, les aides sociales sont le meilleur moyen de lutter contre la pauvreté des enfants, y compris dans les pays très développés.

Tout ça est intéressant vous ne trouvez pas ? Et les solutions proposées le sont aussi :

Renforcer le rôle de l’Etat dans la fourniture des services de base indispensables à une bonne santé (eau et assainissement par exemple) et dans la réglementation des biens et services ayant des effets importants sur la santé (comme le tabac, l’alcool et les denrées alimentaires). 

L'actualité le montre, même chez nous , tous ces points ne sont pas parfait, voire même de pire en pire. Nous en reparlerons un jour prochain avec la pitoyable affaire des pesticides au niveau européens.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines