Magazine

Mythologies tontonnesques

Publié le 06 septembre 2008 par Desiderio

Nous continuons notre série de cours sur "Mitterrandisme et romantisme" destinés à Mariah-Samanthah et Jean-Steevyn en nous intéressant à un immense poète lyrique dont l'oeuvre dégouline d'humanisme, de compassion, de bienveillance, de gentillesse, de sollicitude, de tolérance, de charité et de bonté (je dois avoir oublié quelques noms de qualités dans le lot) : Enrico Macias ! Il est totalement impossible de dire du mal d'Enrico Macias (cette pensée ne m'a même pas effleuré l'esprit), c'est un homme parfaitement bon et désintéressé par nature et on ne peut pas se moquer de quelqu'un qui poursuit tant de nobles causes depuis ses débuts. Enrico est au dessus de tous les soupçons et son oeuvre resplendit dans le ciel de manière édifiante.

Ouvre-moi


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte