Magazine Cyclisme

TOUR D'ESPAGNE : RESULTATS DE LA 7e ETAPE

Publié le 06 septembre 2008 par Cyclisman

On pourra tirer un grand enseignement de la saison 2008 d'Alejandro Valverde : l'espagnol ne résiste pas au froid et à la pluie. Après la Flèche Wallonne, le (froid du) Critérium International, le début du Tour, Alejandro a recroisé le mauvais temps lors de la 7e étape du Tour d'Espagne, et au final, le bilan n'est pas fameux : presque une minute de perdu sur Contador, son rival n°1 sur l'épreuve, arrivé le premier des favoris.

La pluie étant de la partie dès le départ (le froid n'arriva que quand les coureurs prirent de la hauteur) il a fallu croiser les doigts toute l'étape pour que la bagarre entre les cadors ne débute pas avant les derniers mètres de l'ascension finale - auparavant, aucunes grosses pointures n'avaient attaqué, ce qui fit les affaires de Ballan, présent dans l'échappée matinale et au final vainqueur de l'étape et nouveau porteur du maillot de oro. Malheureusement pour Valverde, Contador s'est quand même décidé à accélérer dans le dernier kilomètre (Alejandro a de la chance dans son malheur, car son concurrent d'Astana aurait pu, et probablement aurait dû, partir plus tôt), suivi à la trace par Sastre, Leipheimer, Anton, Mosquera et Rodriguez : tous les favoris, sauf donc Valverde, accrochèrent la roue du coureur d'Astana. A l'arrivée, si Mosquera impressione en devançant Contador de 3 secondes, c'est quand même bien vers Contador que tout les regards sont braqués : l'espagnol, grand favori de cette Vuelta, répond présent à l'appel, et termine 3e de l'étape, se payant le luxe de grapiller non seulement 5 secondes de plus sur Rodriguez, Leipheimer, Anton et Sastre, mais en plus 8 secondes de bonification !

Parmis les favoris, Valverde est celui qui a perdu le plus de temps (Klöden et Cunego ont faire pire, mais depuis leur chute ne figurent plus parmis les prétendants à la victoire finale). Au général, il rétrograde à la 5e place, et compte désormais 32" de retard sur Contador et 21" d'avance sur Sastre. Vu comme cela, il parait toujours bien placé, mais si ses mauvaises performances continuent, il ne va pas aller bien loin...ou plutôt si, au général !
Avant de se demander si Alejandro doit laisser tomber la bataille pour la victoire finale ou non (il faudra plutôt se poser la question demain soir, à la fin des Pyrénées), interrogeons-nous sur sa contre-perf du jour : est-elle "simplement" dûe au mauvais temps, ou son état de forme a-t-il quelque chose à voir là-dedans (il est de toutes façons clair qu'il n'était pas aujourd'hui à son niveau normal, du moins je le pense fortement) ? C'est parce que je n'ai pas la réponse que je pense qu'il faut encore attendre l'étape de demain, la seconde étape de montagne, pour voir comment sera Valverde (même si l'étape sera moins difficile que celle d'aujourd'hui) - espèrons donc, si vous m'avez bien compris, que le temps sera plus clément...car on sera alors fixé sur la question précédemment posée !

Réaction de Valverde après l'étape :
"Cette première étape dans les Pyrénées a été très dure, non seulement à cause des difficultés que présentaient le parcours ainsi que les kilomètres, mais aussi et surtout à cause de la pluie et du froid dont nous avons souffert aujourd'hui. Je me suis senti bien toute la journée, mais à dix bornes de l'arrivée j'ai eu un coup de fringale, de celles qui vous laissent sans forces. Avec le froid et l'imperméable sur le dos toute la journée, on dépense beaucoup plus de calories que quand il fait chaud et je ne me suis pas alimenté en conséquence. Malgré tout je n'ai pas perdu tellement de temps par rapport aux favoris et je suis toujours placé au général. En plus, mes coéquipiers de Caisse d'Epargne, avec Joaquim Rodríguez quatrième à l'étape et Dani Moreno huitième, l'équipe a prouvé qu'elle est en forme pour les prochaines étapes, de sorte que c'est avec le moral que je prendrai demain le départ d'une étape qui sera toute différente : très dure, mais plus courte et avec de meilleures conditions météo."

Classement de l'étape :
1 Alessandro Ballan (ITA) 06:15:50
2 Ezequiel Mosquera (ESP) +02:42
3 Alberto Contador (ESP) +02:45
4 Joaquin Rodriguez (ESP) +02:50
5 Levi Leipheimer (USA) +02:50
6 Igor Anton (ESP) +02:50
7 Carlos Sastre (ESP) +02:50
8 Daniel Fernandez Moreno (ESP) +03:03
9 Marzio Bruseghin (ITA) +03:11
10 Davide Rebellin (ITA) +03:11
...
19 Alejandro Valverde (ESP) +03:40
Classement général :

1 A.Ballan (ITA) 023:56:26
2 L.Leipheimer (USA) + 01:00
3 S.Chavanel (FRA) + 01:21
4 A.Contador (ESP) + 01:34
5 A.Valverde (ESP) + 02:06
6 C.Sastre (ESP) + 02:27
7 J.Van Goolen (BEL) + 02:59
8 E.Mosquera (ESP) + 02:59
9 I.Anton (ESP) + 03:17
10 D.Moreno (ESP) + 03:23

A noter que devant Valverde sont arrivés des coureurs comme Rebellin, Chavanel, ou encore Ardila, ce qui prouve que le coureur de la Caisse d'Epargne n'était vraiment pas au mieux aujourd'hui. Et justement, à propos de la GCE, J.Rodriguez et Moreno ont terminé devant leur leader, ce dernier n'étant, à mon avis, plus vraiment la seule carte de l'équipe -et ne l'a jamais été sur ce Tour d'Espagne. C'est néanmoins un choix légitime des dirigeants de la GCE : après un saison très chargé, tout miser sur Alejandro sur cette Vuelta aurait été une erreur. Mais je ne m'inquiète pas pour la suite de l'épreuve de Valverde : dans le cas, possible, où il devrait oublier le général, plusieures étapes lui conviennent encore, qu'elles soient de moyenne montagne, plates avec un final en montée, etc...Non, désolé pour les fans d'Astana, mais Alejandro n'a sûrement pas fini de faire parler de lui sur cette Vuelta -en bien, évidemment...!


[Photo prise lors de la 4e étape]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyclisman 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines