Magazine France

L'amer à boire dans la mare du Canard

Publié le 06 septembre 2008 par Nicolas J
A l’instant, je félicitais le Canard Enchaîné pour un article rappelant les nouvelles taxes inventées par Nicolas Sarkozy. Après rédaction, je retourne à la ma lecture et dans le rubrique Couac Couac, je tombe sur un entrefilet narrant la mésaventure d’un type qui, en vacances en famille, s’arrête boire des consommations diverses, dont deux verres d’eau. Ces deux verres d’eau sont facturés un euro chacun.
Il y a une rumeur qui courre disant que les verres d’eau sont gratuits. C’est faux et c’est heureux.
Le journaliste ayant rédigé ce passage ne doit pas passer à de temps au bistro… et réfléchir aux modèles économiques disponibles...
Pris individuellement, c’est effectivement lamentable de se voir facturer un verre d'eau mais à l’échelle d’une journée et d’un serveur, c’est plusieurs centaines de verres d’eau qui pourraient être « donnés » chaque jours. L’eau a un prix, de même qu’un verre, le fait de le nettoyer, le serveur a un salaire, le mètre carré occupé par les consommateurs a un loyer…
Je ne vois pas pourquoi il serait normal de considérer… normal le fait d’avoir de l’eau gratuitement
(quand on ne mange pas ou qu’on n’est pas une femme enceinte ou un jeune môme).
Dans la plupart des bistros, c’est effectivement gratuit, mais c’est un geste commercial de la boutique ! Les gens sont fous. Ils sont en vacances peinards avec leur famille ou vont boire un coup après le boulot. Ils en oublient que les commerçants travaillent… pour l’argent.
On peut certes le déplorer. On pourrait inventer des « bars d’état » qui serviraient gratuitement des clients sur le compte de la solidarité nationale. Il faudra que j’en parle à mes copains blogueurs gauchistes.
Dans l’attente, j’en reste un fervent défenseur des bistros ! Ca me fatigue de voir des mômes entrer dans des bistros pour demander des verres d’eau. Par compassion, le taulier est obligé de servir un verre d’eau mais risque de voir fermer sa boutique si la police passe par là. Pour ma part, mes parents ne m’ont pas appris à aller taxer de l’eau à gauche ou à droite (ils auraient peut-être du, je boirais moins de bière) et à entrer dans des bistros tout seul !
Considérer que tout est gratuit me paraît être un sérieux manque d’éducation… Peut-être que si des crétins n’abuseraient pas, le touriste du Canard Enchaîné n’aurait pas eu à raquer

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte