Magazine

Aprés Edvige vous prendrez bien un petit coup de Cristina.

Publié le 06 septembre 2008 par Anakyne

      Surveillance: Edvige est dénoncée, Cristina sévit dans l'ombre

La fusion des RG et de la DST a donné naissance à deux fichiers de police. L'un s'attire toutes les foudres (Edvige) mais l'autre, répondant au doux nom de Cristina, est sans doute déjà à l'œuvre. Et fait moins parler de lui.



(cc flickr juan23for) (cc flickr juan23for) Plus de 93 000 signatures ! Le site du collectif «Non à Edvige» annonce fièrement les derniers chiffres du compteur de la pétition. Jour après jour, de nouveaux recours sont déposés devant le Conseil d'Etat contre ce fichier de police né le 1er juillet dernier et qui instaure, selon les termes de l'organisation, «le fichage systématique et généralisé, dès l'âge de 13 ans, par la police des délinquants hypothétiques et des militants syndicaux, politiques, associatifs et religieux».

François Bayrou en a même fait son nouveau cheval de bataille : ce matin sur France-Inter, il a lui aussi annoncé qu'il en avait appelé à la plus haute juridiction administrative pour que cet outil «insupportable» ne voie pas le jour. Mais la plupart des spécialistes doutent que ces recours puissent aboutir. Au mieux, ils estiment qu'ils permettront d'obtenir la limitation de la durée de conservation des informations concernant les mineurs car , pour l'heure, les données recueillies sur les moins de 18 ans peuvent en effet être détenues ad vitam aeternam...

Mais alors que tous les regards sont braqués sur cette «pauvre» Edvige, il en ait une autre dont on entend beaucoup moins parler et qui est sans doute déjà à l'œuvre. Cristina, c'est son nom. Comme pour Edvige il s'agit là d'un doux acronyme qui masque un efficace outil de renseignement. Cristina (pour «Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux») est un autre fichier de police destiné à répertorier des données en matière de terrorisme. Mais, cette fois, personne ne sait quelles sont les informations qui y seront stockées puisque le décret de création n'est jamais paru au Journal Officiel. Et pour cause : ce fichier est classé «secret défense». Et la CNIL qui avait obtenu la publication du décret de création d'Edvige n'a pas demandé la publication de celui de Cristina : «D'autres fichiers antiterroristes ont existé par le passé et jamais les décrets de création n'ont été publiés», nous explique Yann Padova, le secrétaire général de la CNIL.

Pourtant, destiné à la lutte anti-terroriste, le fichier Cristina a toutes les chances de rassembler autant sinon plus d'informations que le fichier Edvige dans certains cas. Il semblerait que Cristina ne se contente pas de compiler des données sur les personnes surveillées par les hommes du renseignement français mais s'attaque aussi à leur entourage. Conclusion : Cristina a beau être beaucoup plus discrète qu'Edvige, elle n'en est pas moins curieuse.
Mardi 02 Septembre 2008 - 18:04 Gérald Andrieu
Sources MARIANNE2

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anakyne 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog