Magazine Environnement

C'est dimanche - De l'odeur du purin d'ortie...

Publié le 07 septembre 2008 par Greg Catel

C'est dimanche - De l'odeur du purin d'ortie... Hier après-midi, PF, mon voisin, est arrivé avec deux petits seaux se purin d'ortie fait maison...

Et il mérite bien son nom... côté odeur, c'est une infection (PF a eu la bonne idée d'en verser un peu dans les pots de ses plantes d'intérieur... il va vivre les fenêtres ouvertes pendant quelques jours !).

Mais le purin d'ortie, c'est la potion magique, l'élixir de vie du jardinier bio.

Le purin d'ortie a 2 usages essentiels. Riche en azote, c'est tout d'abord un engrais efficace, qui stimule la croissance des plantes et les renforce contre certaines maladies.


Ensuite, il présente un caractère répulsif face aux pucerons et aux acariens.

Le premier de ses mérites est surtout d'être un produit naturel, en ces temps où les produits de synthèse envahissent nos jardins !

Interdit de communication et de vente en 2006, il est aujourd'hui autorisé de préparer et d'utiliser cette décoction magique... et même d'en parler !

Cueillez des grandes orties qui ne soient pas encore montées à graines, en vous munissant de gants épais et en portant des manches, cela va sans dire !

Hâchez grossièrement le produit de cette récolte, et mettez-le dans un bac en plastique (ou en bois si vous avez la chance d'en disposer, mais surtout pas en métal).

Ajoutez 10l d'eau pour chaque kilo d'ortie fraîche (ou 100gr. d'orties sèches).

Couvrez le bac et veillez à mélanger tous les 2 jours. Tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez, c'est que la fermentation n'est pas achevée. Celle-ci dure d'une à 2 semaines selon la température ambiante (plus rapide s'il fait chaud).

Si vous répandez ce purin à l'arrosoir, une filtration grossière est suffisante. Du coup, à cause des résidus végétaux encore présents, la conservation n'est pas possible.

Si vous souhaitez utiliser un pulvérisateur, ou désirez conserver votre production plusieurs semaines, alors une filtration fine est nécessaire. Bon courage !

Attention, le produit obtenu est très concentré! Si vous avez la main lourde, diluez-le à nouveau. Contre les pucerons, on conseille notamment une seconde dilution de 1 pour 10 (1l de préparation dans 10l d'eau).

Voilà, et si vous n'avez pas de voisin expert en décoctions magiques, vous en trouverez dans certaines jardineries !

GC.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte