Magazine

L'envol de Kathâkali. Première étape.

Publié le 07 septembre 2008 par Sarah Oling
Après bien des hésitations, je me suis décidée à « rendre sa liberté » au manuscrit de mon quatrième roman, "Kathâkali". C’est un voyageur aux ailes un peu brisées par un long voyage à Bombay, où ce roman a bien failli devenir un film, puisque j’en ai écrit une version sous forme de scénario. Mais Bombay voyait beaucoup trop grand en termes financiers et l’homme d’affaires qui rêvait d’en faire une star de Bollywood a dû renoncer, faute de trouver un producteur.  Et depuis, Kathâkali a essayé de s’envoler, encouragé en ce sens en juin 2008, par son arrivée en deuxième position au Prix littéraire des Humanités de l’Insa. Coup de cœur, certes, mais pas de vol à tire d’ailes pour arriver à sa seule destination, dans les mains des lecteurs. Alors, lorsqu’un original, décalé et courageux personnage, auteur du blog www.comment-ecrire-un-roman.com,  Aloysius Chabossot (si, si.... c’est bien son nom , de masque ou de plume), a décidé de lancer une aventure sur Internet, pour promouvoir des manuscrits auquels il croit, j’ai décidé de lui faire confiance. Puisque le propre de cette promotion, c’est de rendre une « matérialité virtuelle » à ces manuscrits, qui deviennent visibles et consultables, sans leur ôter l’opportunité d’être remarqués par des éditeurs traditionnels et de rejoindre leur vraie place, au sein d'une maison d’éditions.   Je vous livre un texte du créateur de cette folle odyssée, annonçant son projet : visible dès maintenant sur son blog et sur www.lulu.com,  , en recherchant  Kathâkali "Je viens avec quelques amis également impliqués de lancer une « Maison d'édition » (les Editions Chabossot) qui possède plusieurs particularités : - L'impression se fait « à la demande » et repose d'un point de vue technique sur la plateforme lulu.com. - Il s'agit d'une démarche désintéressée dans la mesure où personne ne gagne d'argent dans cette entreprise (si ce n'est Lulu.com, bien sûr). L'auteur « prête » en quelque sorte son manuscrit que nous nous chargeons de corriger (orthographe, pas le style) et de mettre en page. Nous nous occupons également de la maquette de la couverture. Tout cela est réalisé à titre bénévole (alors qu'il existe sur le net et ailleurs un certain nombre de maisons demandant plusieurs milliers d'euros pour le même travail). Vous me direz sans doute : quel intérêt puisque n'importe qui peut publier sur lulu. C'est vrai, mais l'intérêt du projet est plutôt de fédérer des auteurs sous une même bannière (à plusieurs on est toujours plus fort) et essayer ainsi de faire parler d'eux à travers les éditions Chabossot. A ce propos, l'originalité de la démarche réside également dans le fait que la « promotion » ne se fera que par l'Internet, grâce aux bloggeurs qui voudront bien rendre compte des activités de la maison. Il s'agit là de tester la puissance du contre-pouvoir que recèle internet, en concurrence directe avec les médias traditionnels qui sont bien trop souvent atteints de panurgisme lorsqu'il s'agit de parler de littérature. Le premier ouvrage a d'ores et déjà été publié, il s'agit de « L'inénarrable destin de Joseph Djougachvili dit Staline » une très curieuse biographie rédigée par Thierry Pinet. Vous pouvez trouver tous les détails en visitant cette page : Un autre a suivi de peu : Kathâkali de Sarah Oling, roman d'aventures qui se déroule en Inde. D'autres titres sont en préparation pour l'instant, 3 romans et un recueil de nouvelles. Comment sont retenus les tapuscrits : Les tapuscrits sont envoyés par mail et proviennent d'auteurs qui n'ont pas eu la chance d'être publiés par une maison « classique », car leur texte ne correspondait à aucune ligne éditoriale connue ! Ce qui signifie clairement que leur potentiel commercial a été jugé insuffisant en regard des canons habituellement admis. Cela n'enlève, bien sûr, rien à leur qualité, et aux Editions Chabossot, nous pensons que les canons sont faits pour être malmenés ! Cependant il est bien évident que tous les tapuscrits envoyés ne seront pas publiés,  nous tenons à mettre en avant des textes qui nous ont touchés, émus, amusés…, ce qui implique bien sûr un « choix éditorial » mais qui ne repose en aucun cas – et c'est inédit – sur des considérations commerciales. Aloysius Chabossot"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sarah Oling 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte