Magazine Photos

Place du Capitole - le Bibent

Par Cousteaux
EEn 1931 ou en 1932, j'ai eu l'occasion de voir une photo
de ton père où trois enfants noirs courent vers la mer.
Je dois dire que c'est cette photo qui comme une étincelle m'a embrasé.
J'ai soudain compris que la photographie
peut fixer l'éternité dans un instant.
C'est la seule photo qui m'ait influencé.
Il y a dans cette image une telle intensité, une telle spontanéité,
une telle joie de vivre, une telle merveille
qu'elle m'éblouit encore aujourd'hui.H. Cartier-Bresson
(lettre à la fille de Munkacsi)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cousteaux 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines