Magazine Autres sports

La Saison 2008 sous la loupe: L'AFC Ouest

Publié le 07 septembre 2008 par Sixverges
On termine notre tour d'horizon de la NFL avec l'AFC Ouest... et avec un tantinet de retard. Mak a écrit le preview mais il est présentement en voyage dans un endroit ou l'internet n'existe pas. Il a donc fait parvenir son texte par pigeon-voyageur à votre humble serviteur qui se fait un plaisir de le publier.
CHARGERS DE SAN DIEGO
Contre toute attente, Norv Turner n’a pas fucké le chien à sa première saison à la barre des Chargers. Certes, il avait en main équipe vachement talentueuse, mais une défaite somme toute honorable aux mains des satanés Pats en finale de l’AFC est venue couronner une saison qui a mal commencé mais qui s’est terminée sur une bonne note, gracieuseté d’une fin de calendrier mou, si vous pigez l’anglicisme.
L’attaque jadis généreuse des Éclairs s’est montrée plutôt avare l’an passée. Devant des WR’s quasi anonymes, les coordonnateurs défensifs n’ont pas hésité à mettre 35-man-in-the-box pour se concentrer sur Tomlinson. Statistique révélatrice : seulement 42% des passes ont été destinées aux alliers espacés. Les Chargers ont réagi en milieu de parcours, chose rare de nos jours : un choix de 2e ronde aux Dolphins en retour de Chris Chambers au mois d’octobre, juste avant la date limite des échanges. Le vétéran a ainsi accumulé 35 réc., 550 verges et 4 TD à San Diego. Pas pire pantoute. Malgré l’arrivée dudit Chambers, l’attaque manquait terriblement de punch et a terminé en milieu de peloton. Les San Diéguites prient fort pour la remise sur pied d’Antonio Gates, qui ne semble pas totalement remis de sa blessure au gros orteil : une blessure plutôt gossante quand l’action de courir fait partie de ta description de tâche. Déplorons également la régression de leur ligne offensive qui est devenue très moyenne en l’espace de 2 saisons seulement. Le pass blocking est au moins demeuré honnête, un facteur rassurant pour les articulations de Philip Rivers. Parlant du loup, ce dernier devrait logiquement être en meilleur forme et rétabli de sa blessure à l’ACL. Mais la croyance populaire veut que ça prenne 2 ans pour s’en remettre totalement. Avec le départ de Michael Turner pour Atlanta, Darren Sproles et la recrue Jacob Hester luttent pour le poste de RB2.
En défense, le talent regorge à tous les niveaux : le vétéran NT Jamal Williams agit comme pierre angulaire de cette défensive qui a faisait partie du top 5 de la ligue l’an passée. Les LB Shawne Merriman et Shaun Phillips (aucun rapport avec le chanteur aux cheveux longs) font plus souvent parler d’eux dans les journaux, mais c’est la tertiaire qui a fait la différence : le jeune Antonio Cromartie CB (10 int...aucun rapport avec Warren) et le vétéran Quentin Jammer. Les Chargers ont repêché en autre DB en 1ère ronde au printemps en la personne de Antonio Cason, qui a reçu le prix Jim Thorpe, remis au meilleur DB du football collégial américain.
Ajoutez Moss et remplacez Turner par Belichick, et vous avez là une solide machine de football. Réalistement, si seulement l’un de leur jeunes WR (Jackson, Davis, Naanee) pouvait devenir plus fiable et productif, et les Chargers feraient très très peur. Soyons magnanime : Coughlin a bien gagné un SB, fak why not Leatherface? Jetez un coup d’œil sur leur calendrier : CAR, NYJ, MIA, BUF, 2x KC, 2x OAK, ATL. Une place aux séries apparaît gagnée d’avance.

CHIEFS DE KANSAS CITY
Les Chiefs avaient une attaque abominable la saison passée, gracieuseté de la ligne offensive putride et de la blessure au pied de Larry Johnson. Une blessure qui n’est sûrement pas étrangère au quelque 752 courses au total que ce dernier a accumulées pendant les saisons 2005 et 2006.
Plusieurs équipes avec des déficiences marquées à la position de quart ont pris les grands moyens pour y remédier au printemps: BAL, MIA, ATL, GB…Même les Pats ont repêché un QB en 3e ronde! Les Chiefs, eux, ont décidé de laisser passer la caravane et n’en ont choisit aucun. Zéwo. Ceci qui nous laisse croire que le 4-12 de l’an passé n’était qu’un prélude à la longue reconstruction de l’équipe…On présume que dans le Great Rebuilding Scheme de Carl Peterson, le QB de l’avenir, c’est pas pour tu-suite. En attendant l’arrivée et le développement du messie, Brody Croyle agira comme Dummy-QB de service. C’est dommage pour la recrue Dwayne Bowe, qui, en dépit de la médiocrité ambiante, a réussi l’an passé 70 passes, 995 verges, 5TD ainsi que plusieurs catchs spectaculaires.

Ceux qui jouent à Madden comme nous savent que le TE est la cible rêvée pour de cours gains par la passe. Des passes à haut taux de réussite, comme le dit si bien Pierre Vercheval. Le OC des Chiefs doit beaucoup jouer à Madden, car encore une fois l’an passée, Tony Gonzalez a été le plus productif de l’équipe avec 99 réc./1173 verges/6 TD.
Le reste du corps offensif est toutefois moins jojo. L’ancien Ravens Devard Darling ainsi que Jeff Webb, devraient respectivement être WR1 et WR2. La recrue Will Franklin (4e ronde) complète cette rutilante brochette. On peut au moins se consoler avec en sachant que Eddie Kennison et Samie Parker ne plus là.
Les Chiefs ont repêché avec leur 2e choix de 1re ronde (résultat de l’échange de Jared Allen) le LG Branden Albert, qui pourrait bien se ramasser comme partant LT, bien qu’il n’ait starté que 2 matchs à vie à cette position. L’équipe a déjà commencé à se débarrasser du bois mort (Welbourn, Terry, Turley (?!)) qui flottait à la ligne offensive, mais rien n’assure que les remplaçants – nécessairement plus jeunes - seront de meilleures qualités.
La défensive a été plutôt potable jusqu’au milieu de la saison, gracieuseté du pass-rush de malade du DE Jared Allen – assurément le meilleure joueur défensif l’an passé chez les Chefs. Mais reconstruction oblige, Allen a été échangé aux Vikings en retour de celui qui pourrait devenir le pilier de leur ligne offensive pour les années à venir. Dans les circonstances, it’s a bold move. Au surplus, l’équipe a fait le plein de recrues défensives au printemps, notamment le DT Glen Dorsey et le DB Brandon Flowers, lequel aurait bien fait durant les matchs pré-saisons. Avec le départ de Ty Law et le choix d’un 2e DB en 5e ronde (Brandon Carr), la moyenne d’âge des CB devrait dramatiquement baisser.
Plusieurs s’attendent à voir les Chiefs dans le fin fond de la cave en 2008 et il serait très hasardeux de les contredire. N’empêche, quelque chose nous dit qu’avec un calendrier qui pardonne, un roster rempli de jeunes loups et l’arrivée d’un nouveau OC (Gailey), les Chiefs pourraient peut-être s’en tirer avec, bof…4 victoires?
BRONCOS DE DENVER
Ah!...Le Denver. Une équipe que l’on aime aimer et qui nous a fourni au cours des années une ribambelle d’excitants RB sortis de nulle part, le dernier en lice étant Selvin Young. Un autre undrafted qui succède à l’expérience Travis Henry, laquelle n’a vraiment pas porté fruit, du moins au sens sportif du terme.
Fort heureusement, l’expérience Jay Cutler, elle, commence à donner des résultats. Mais reste qu’après des saisons successives de 9-7 et 7-9, on se demande si les Broncos ne sont pas soudainement devenue une équipe juste « moyenne ».
Au même titre que les Chiefs, les Broncos ont vu leur ligne offensive vieillir et « putrir ». Le vétéran LT Lepsis a enfin pris sa retraite et été remplacé par le 1er choix Ryan Clady, 12e au total. Avec le retour d’un vétéran LG (Hamilton) et d’un C (Nalen) en santé, on peut espérer de meilleures performances, bien que ce soit un peu shaky pour le reste de la ligne…Le départ de Javon Walker a laissé toute la place à Brandon Marshall, qui ma foi semble être le prochain T.O.-Occho... Brandon Stokley et le jeune TE Tony Sheffler sont des cibles que l’on qualifierait de très potables. Ajoutez-y la recrue Eddie Royal et le poteux (signé à rabais) Darrell Jackson, et vous avez-là une p’tite attaque pas pire pantoute. Même André Hall a fait suffisamment de flammèche pour s’assurer une place au sein du Comité des RB Anonymes Auteurs de 1000 verges des Broncos®.
Là où le bât blesse vraiment, c’est en défensive. Les Broncos ont fini 21e selon les statistiques à 12 exposants de FO, et rien ne présage une amélioration à court terme. Mis à part leur CB’s Champ Bailey et Dré Bly, le reste laisse un peu à désirer, surtout chez les LB. Elvis Dumervil a certes été l’auteur de 12.5 sacks l’an passé, mais on dit aussi qu’il suce contre la course. Un front seven potable, disons. Après avoir repêché 2 DE très tôt en 2007, les Broncos ont décidé de se crisser de la défensive en ne repêchant que 2 DB (4e, 7e) et un DT (5e). La défensive contre la course devrait aussi poche que poche l’an passée en dépit de l’arrivée de l’ancien LB des Lions, Boss Bailey. Des vétérans safeties ont été engagés pour patcher la tertiaire (Manuel, Mcree), en attendant l’arrivée de forces fraîches.
Les Broncos ont la chance d’affronter les Chiefs et les Raiders 2 fois en plus de se taper la NFC Sud et l’AFC Est. Si l’attaque clicke et que la défense tient le coup, les Broncos pourrait facilement s’assurer une place de wild card. Le futur semble prometteur à Denver.
RAIDERS D'OAKLAND

Vous connaissez the talk of the town? Ça de l’air que les Raiders ont la meilleure paire de CB de la ligue avec de DeAngelo Hall mais surtout de Nnamdi Asomugha. En valeur absolue, c’est peut-être vrai, mais comme on parle des Raiders, on a le goût de répondre, so what?
Les Raiders sont médiocres. Leur LT est un rejet des Niners (Harris), leur LG est un LT déchu (Gallery). Inutile de mentionner les autres larrons de la OL, ils ont à peine 30 ans et font tous déjà de la calvitie. Le reste de l’attaque demeure une énigme qui pourrait spectaculairement nous décevoir. Le premier choix (4e total) RB Darren McFadden est explosif et son style s’insère parfaitement dans le one-cut zone blocking scheme des Raiders. On espère qu’il sait attraper, car les dump-offs de 1 verges seront légion. Mais comme la ligne suce, tout ceci est très théorique. Idem pour JaMarcus Russel qui un bras idéal pour lancer des bombes…mais toujours pas de ligne suffisamment potable pour le protéger, ni de cible adéquate à qui la lancer. Javon Walker semble encore traumatisé de son champaign induced conscience lapse de Vegas, Drew Carter est out pour la saison, Jerry Porter est parti, il reste Ronald Curry…et voilà Ashley Lelie qui arrive on ne sait pourquoi. C’est vraiment n’importe quoi. Justin Fargas a signé un nouveau contrat cet hiver, alors on devrait s’attendre à ce qu’il partage la roche avec McF, du moins au début. Mais comme on parle de Al Davis, tout peut arriver.
En défensive, Warren Sappp a été remplacé par Tommy Kelly, qui a inexplicablement reçu un contrat de 7 ans avec 18.5$ millions garantis. Crazy Al, tu ne changeras jamais. Après avoir connu des performances surprenantes en 2006, la défensive s’est effondrée en 2007, surtout contre la course. Ils ont pourtant un excellent DC en la personne de Rob Ryan, (frère de…/fils de…). Le front seven des Raiders est donc plutôt poche et anonyme, mis à part le MLB Kirk Morrison, qui sort nettement du lot. On souligne aussi l’arrivée de du SS Gibril Wilson, un excellent blitzer qui profite du Super Bowl hype. Les RB adverses devraient continuer à brutaliser les Raiders en 2008.
On connaît tous la relation schizophrénique qu’entretiennent Al Davis et Lane Kiffin, alors inutile d’en rajouter. Les Raiders ont une défensive potentiellement potable, mais c’était aussi le cas en 2006 et ça n’a pas empêché l’équipe de finir 2-14. Leur attaque demeure ce mélange de lustre et d’incompétence, un peu comme une fausse bague en diamant cheap. On voit difficilement comment les Raiders pourraient gagner plus que 4 matchs. Contrairement aux autres équipes de l’AFC Ouest, les ils n’ont pas la chance de se « taper deux fois les Raiders ».

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines