Magazine

Bayrou, politicien par défaut

Publié le 08 septembre 2008 par Mry

Bayrou, politicien par défaut Ce week-end a eu lieu deux universités d'été. Celle de l'UMP et celle du Modem. Celle de l'UMP, rien de nouveau pour un parti au pouvoir, deux jours pour rien avec le Premier Ministre pour conclure les travaux. C'est la même chose depuis 30 ans. Celle du Modem en revanche est riche d'enseignements sur l'état du Modem.

Promis, je passe sur les évidences, le Modem n'a aucun influence, n'a aucun élu de poids et est organisé autour de son leader charismatique... même pas je pouffe.

Non, ce qui m'a interpellé ce week-end est le vibrant appel de François Bayrou à une Société Humaniste. Oui, oui, hu-ma-nis-teuh, pas citoyenne, hu-ma-nis-teuh. Alors je me suis replongé dans un livre de philosophie, histoire de bien pouvoir pouffer. Humanisme : doctrine à la fois théorique et pratique posant en principe le dignité inaliénable de toute personne humaine et visant à procurer à chacune des conditions de son plein épanouissement et à la défendre contre toutes les attaques. Euh ?... qui est contre ?... je suis certain que même le FN serait favorable à la chose !... Non, vraiment, le Modem, une fois de plus, tente le coup du populisme mais version bobo. D'un autre coté, ce n'est pas idiot en terme de communication, c'est eux qui ont l'argent... et nous ne sommes pas en période électorale.

L'autre chose qui m'a fait ne pas me retenir de pouffer est le positionnement copié / collé sur le PS. Le Modem comme le PS ont un point d'accord, ils ne font que critiquer le Gouvernement (lisez les blogueurs militants Modem et left_blogueurs pour la démonstration !) même pour le RSA qui est socialiste et humaniste... Non, je ne pouffe pas. Et là, où Bayrou a tout de même réussi à se démarquer est sur le fait qu'il est déjà lancé pour 2012. Oui, oui, Bayrou est certain d'être investit par son mouvement pour défendre les couleurs du Modem. Quand je vous dis que la Démocratie est un mot galvaudé au Modem.

Bayrou, politicien par défaut

Bon, j'avoue que entre un PS qui s'entre déchire et un Modem qui se révèle de plus en plus comme un Iznogoud, je m'amuse plus avec le second. Mais quand le ticket Delanoë - Aubry sera formé, le PS sera en ordre de bataille et le Modem retournera à ses chères études dans l'attente d'une prochaine brouille au PS.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mry 253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte