Magazine Assurances

Il sera question de fiscalité verte dans les arbitrages budgétaires du gouvernement

Publié le 08 septembre 2008 par Aurélia Denoual

Le ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo plaide pour un « signal-prix » en direction des consommateurs, afin de soutenir les produits les moins polluants, à l’image du bonus-malus automobile, qui marche trop bien, au point de coûter entre 160 et 200 millions au budget de l’Etat alors qu’il avait été conçu pour rester neutre.


Son collègue, le ministre du Budget, Eric Woerth, fort de ce résultat qu’il juge malencontreux et à contretemps de sa politique, insiste pour que les mesures retenues soient au minimum neutre pour les finances publiques, tout en étant favorable à un malus, sans bonus.


Le Premier ministre aura à arbitrer entre la vision de Jean-Louis Borloo d’uns société convertie à la « croissance verte » dans le sens du Grenelle pour l’environnement et les soucis comptables, moins nobles mais très réalistes du ministre du Budget de son gouvernement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte