Magazine Finances

Elle a fini par le dire !

Publié le 08 septembre 2008 par Raphael57

Elle a fini par le dire !


Ca y est ! Le ministre de l'économie, Christine Lagarde, a déclaré, dimanche 7 septembre, que la croissance française serait finalement "sans doute autour de 1 %" et qu'il était "mathématiquement impossible" d'atteindre 1,7 % au vu de la conjoncture économique... Rendez-vous compte ! Enfin un peu d'honnêteté, à moins que ce ne soit une résignation...
Le gouvernement espérait une croissance comprise entre 1,7 et 2 % pour l'année 2008 et notre chère ministre de l'économie en était même arrivée à nous faire croire que l'on pourrait faire encore mieux en s'y prenant bien. J'en avais parlé dans un précédent billet où j'expliqué qu'il s'agissait surtout de faire valoir une hypothèse que l'on désirait autoréalisatrice.
Seulement, au vu des derniers chiffres, la France risque plutôt même la récession si les chiffres du prochain trimestre sont aussi mauvais que ceux du 2e. Voici un bref rappel des très mauvais chiffres que nous avons connus et qui nous rappellent que la réalité économique ne se décrète pas dans les cabinets ministériels :
*alors qu'en 2007, la progression du produit intérieur brut (PIB) avait atteint 2,2 % avec une hausse maintenue de 0,6 % au premier trimestre 2008, l'Insee a annoncé un recul de 0,3 % du PIB au deuxième trimestre
*les exportations ont chuté de 2 % ainsi que les importations, ce qui amène l'INSEEà chiffrer que le solde extérieur provoque une baisse de 0,5 % du PIB.
*les ménages restreignent leurs dépenses et affichent un moral en berne
*le chômage est reparti à la hausse (+ 0,3 % en mai et + 0,2 % en juin)
*les effectifs salariés des entreprises hors agriculture ont diminué de 0,1 % au deuxième trimestre
* l'indice des salaires hors agriculture et secteur public a moins progressé (+ 3,1 % en un an) que les prix (+ 3,5 % de juin 2007 à juin 2008).
*les entreprises industrielles produisent moins (- 0,4 % en juin après - 3 % en mai)
*le nombre des permis de construire chute (- 15 % au deuxième trimestre) ainsi que celui des mises en chantier aussi (- 28 %).
Mais ce qui m'a fait encore plus rire (jaune évidemment), ce sont les dernières paroles que notre ministre a prononcé lors du Grand jury RTL/Le Figaro/LCI. Pour ce qui est du déficit public, qui était de 2,7 % en 2007, Madame Lagarde a déclaré que celui-ci n'atteindrait pas les 3 % en 2008, tout en se montrant beaucoup plus vague pour l'horizon 2012. Et vient ensuite la phrase couperet : "On va faire tous nos efforts selon un certain nombre de paramètres". Qu'est-ce que cela veut donc dire ? S'agirait-il de ponctionner à nouveau une grande entreprise comme EDF ou la Poste pour obtenir une soulte providencielle (7,7 milliards d'euros en 2005 !) qui permettra d'être tangent au seuil de 3% sans pour autant l'atteindre ?
Pour finir sur une note positive (si,si, on peut...), le ministre a confirmé dimanche que la prime à la cuve en faveur des ménages les plus modestes serait portée de 150 à 200 euros pour les approvisionnements effectués de juillet 2008 à fin mars 2009. Au vu de la décote des prix pétroliers ces derniers jours, cette information tombe à point nommé...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raphael57 947 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine