Magazine Environnement

Effort vert = effort de guerre et patriotisme écologique? Ecolo-Info ACT’Sense #20

Publié le 08 septembre 2008 par Anne-Sophie

La semaine dernière, je vous parlais du nouveau documentaire “made-for-tv” américain, Hotspots. L’aspect surprenant du teaser de ce film qui sortira début novembre 2008, c’est la manière dont il est tourné: une certaine violence s’en dégage… avec notamment l’usage du mot “guerre”…

Ce week end, réfléchissant à cette vidéo, je repensais alors à un discours promoncé par Al Gore cet été à Washington, puis à un autre, de Lester Brown cette fois-ci, en novembre dernier à l’UNESCO à Paris.

Al Gore Washington Juillet 2007

Crédit Photo: World Resources Institute

Mobiliser la Nation

Le 17 Juillet 2008, Al Gore présentait sa vision de la lutte contre le réchauffement climatique et la dépendance énergétique: pour lui, les Etats-Unis doivent fournir un effort similaire à celui fourni en 1969 lors de la première mission lunaire (”Moon Shot”). En présentant ses arguments, il soulignait à plusieurs reprises le besoin de “sécurité énergétique” des Etats-Unis et suggèrait alors plusieurs solutions pour assurer l’indépendance énergétique de son pays vis-à-vis des pays du Golfe… sans qu’il ne soit nécessaire de rentrer en guerre avec eux. Il incantait notamment les Etats-Unis de passer au tout renouvelable dans les 10 ans…

Du point de vue américain (dixit TreeHugger) ce discours ne donnait pas véritablement de détails sur la manière dont la révolution verte peut avoir lieu, mais avait pour mérite d’expliquer clairement les interdépendances entre changement climatique, approvisionnement énergétique et sécurité internationale.

Autre discours soulignant le besoin de réveil national et le véritable challenge: celui de Lester Brown le 7 novembre 2007 à l’Unesco à Paris. Alors qu’il venait présenter la version française de son “plan B” (cf. “Le Plan B, pour un pacte écologique mondial”), ce véritable pionner du Développement Durable, agro-économiste de formation, comparait la crise écologique actuelle à la crise géopolitique qu’avait constitué, au XXe siècle, la Seconde Guerre mondiale…

Lester Brown en appelait donc à une mobilisation aussi radicale que celle qui s’était formée aux Etats-Unis en 1942, après Pearl Harbor. “L’attaque de la base américaine dans le Pacifique avait précipité l’entrée en guerre des Etats-Unis et la reconversion en quelques mois de l’économie du pays en une économie de guerre. Roosevelt avait, pour ce faire, “réquisitionné” les industries automobiles“, soulignait-il alors.

En fait, “le penseur américain nous appelle à réquisitionner nos économies pour les reconvertir et entrer dans la civilisation du “durable”. (…) Lester Brown fait référence à Pearl Harbor en tant que déclencheur du passage aux actes (en 1941/42). On comprend en creux que le Pearl Harbor environnemental n’a pas encore eu lieu puisque l’humanité n’est toujours pas passée à l’action“, pouvions nous remarquer avec Walter Bouvais, qui était également présent à cette conférence ce jour là…

Campaign, Cleveland, Graphic Design, Green Patriotism, Michael Bierut, The Canary Project

Michael Bierut - Pentagram - Pour http://www.greenpatriotposters.org

Ces références récurrentes aux efforts passés, effectués en temps de guerre (la mission lunaire, rappelons le, prenait place en pleine guerre froide) sont très parlantes à mes yeux. Il s’agit d’exemples sensés interpeler une bonne partie de la population américaine, dont le patriotisme s’exprime assez différemment - il me semble - que le patriotisme français par exemple. Cela dit, la question est peut être de savoir si de telles comparaisons sont opportunes? Certes, les Américains ont raison d’être fiers de réussites telles que les premiers pas sur la lune et de leur intervention pour sauver les alliés lors de la deuxième guerre mondiale… mais aujourd’hui, le véritable ennemi est à la fois diffus et trop connu car… nous sommes notre propre ennemi… Et dans ces conditions, les Américains sont-ils prêts à se battre contre eux même…? Les conditions d’adversité sont le fruit de notre propre machine économique et de notre système de consommation… Sommes nous prêts à nous battre pour changer nos habitudes…? Difficile de poser la question à toute une nation… Sans compter que les changements opérés dans les efforts précédemment évoqués n’ont été possibles… qu’avec des directives très strictes du gouvernement américain…

Le patriotisme écologique

Enfin, les deux images ci-dessus et les suivantes illustrent une campagne lancée le 4 juillet dernier aux Etats-Unis, à Cleaveland (Ohio), dans le cadre du “Green Patriot Project(un projet lancé par l’organisation Green patriots du journaliste David Steinman, auteur du concept de “Green Patriotism”, ndrl) . Placardées dans 60 bus de la ville, elles encouragent l’usage de transports en commun et la création de “jobs verts” dans l’industrie. Cette campagne de communication fait directement appel au “patriotisme vert” (rappelons qu’un patriote est quelqu’un qui aime sa patrie. Le patriotisme est un sentiment d’apppartenance à un pays, qui renforce l’unité selon des valeurs communes. Un patriote est fier de son pays et ai prêt à le défendre corps et âme…).

Green Patriots Cleaveland

Voilà comment le site de la campagne explique le projet:

During World War II the United States was able to mobilize industry and motivate its citizens in breathtaking speed. Factories were overhauled and consumption habits transformed. Conservation (in the form of rationing) became a patriotic act. Strong, graphically compelling posters played a crucial role in the success of this campaign.

Taking action was presented in these posters as vital for the common good of the nation and those who were willing to sacrifice were portrayed as attractive, dynamic American heroes.

To face the ecological crisis posed by global climate change today a similar mobilization of America is required.

To help meet this challenge The Canary Project and its partners are running a campaign to commission poster designs from leading firms and designers and also to solicit other designs through a national competition.

Traduction perso (again!): durant la deuxième guerre mondiale, les Etats-Unis ont su mobiliser l’industrie et motiver les citoyens à une vitesse époustoufflante Les usines tournaient à plein régime et les habitudes de consommation étaient transformées. Le rationnement est devenu un acte patriotique. Des affiches fortes, graphiquement parlantes ont joué alors un rôle crucial dans le succès de cette campagne.

Le passage à l’acte était présenté dans ces affiches comme vital pour le bien commun de la nation et pour ceux qui étaient prêts à se sacrifiés étaient alors érigés en véritables héros de la nation Américaine.

Pour faire face à la crise écologique posée par le réchauffement climatique, une mobilisation similaire de l’Amérique est nécessaire.

Afin de remporter ce défi, le Canary Project (une organisation américaine utilisant le travail d’artistes pour sensibiliser aux enjeux du changement climatique) et ses partenaires lancent une opération dont l’objectif est de demander à de grandes entreprises et à des designers de produire de telles affiches et de solliciter également d’autres designs via une compétition nationale…”

Campaign, Cleveland, Graphic Design, Green Patriotism, Michael Bierut, The Canary Project

Michael Bierut - Pentagram - Pour http://www.greenpatriotposters.org/

Les artistes et agences de pub du monde entier peuvent donc participer maintenant et suggérer leur propres affiches pour encourager le “patriotisme écologique”

Global WAR-ming

Au final, il semblerait que de l’autre côté de l’Atlantique les écolos commencent à motiver ardemment les troupes à grand renfort de discours patriotique… Je suis curieuse d’avoir cotre ressenti à ce sujet, car j’avoue que cela est intéressant… mais que je m’interroge un peu sur cette manière de voir les choses…? Est-ce motivant? Décourageant tant il est difficile de bien ressentir la menace (contrairement à la terreur et à la guerre)…?

Mais j’oubliais… l’explication est peut être plus simple…: dans Global Warming… Il y a War… Du Global Warming à la Global War… n’y aurait-il donc qu’un pas? Ou bien est-ce les Américains qui ne sont capables de réfléchir qu’en termes de guerre…?

++ Plus d’infos ++

  • TreeHugger, “A Generational Challenge to Repower America” - 17 juillet 2008
  • Inhabitat, “Michael Biertus Designs for the green Patriotisme Campaign” - 1er Septembre 2008
  • Pentagram, Green Machines - 16 Juillet 2008
  • Pour tout savoir (et participer?) au Green Patriot Posters: http://www.greenpatriotposters.org/index.php
  • Le site de Lester Brown: http://www.earth-policy.org/
  • Planète Terra, Walter Bouvais, “Lester Brown: civilisation 2.0″, 9 novembre 2007
  • La Campagne We Can Solve It: http://www.wecansolveit.org/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anne-Sophie 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte