Magazine

Versailles : le pseudo art et les affaires font bon ménage

Publié le 08 septembre 2008 par Micheljanva

L'ancien (?) homme d'affaires (il a travaillé à Wall Street), Jeff Koons, reconverti dans l'art contemporain (mais n'est-ce pas aussi une sorte de business ?) s'installe à Versailles. Le château de Versailles est aujourd’hui présidé par l’ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon. Lorsqu'il était son patron en 2004, François Pinault l'avait chargé de trouver un lieu d’exposition pour sa collection. Aillagon avait élu Venise. Devinez qui est le mécène de l’exposition qui se tient à présent à Versailles : François Pinault ! Conflit d'intérêt ?...

17 pièces seront exposées à partir de cette semaine au château du Roi-Soleil. Jeff Koons a l'habitude de la provocation : il a posé nu en compagnie de son épouse Iloana Staller, dite la Cicciolina, actrice porno et députée du parti radical italien. Pour Koons, "la sexualité, c'est l'objet principal de l'art". C'est surtout un objet de provocation qui permet la construction de sa notoriété et de sa cote. Et celle-ci a atteint des sommets ahurissants. Dernière enchère : 21 millions de dollars pour "Hanging Heart" (Magenta/Gold), un cœur rouge de 3 mètres de haut. Jeff Koons, un artiste ? Il est d'abord un talentueux commerçant.

Un collectif de défense du patrimoine de Versailles appelle à manifester mercredi 10 septembre a 8h30 (l’ouverture est prévue à 9h00) aux pieds de la grille du château, place d’armes.

Michel Janva


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte