Magazine Politique

Education thérapeutique ? ou l'art d'apprendre à ne plus être malade

Publié le 08 septembre 2008 par Christophe Laurent
Dans le journal officiel du 06 septembre 2008, il est donné définition de l'éducation thérapeutique : « enseignement individuel ou collectif dispensé à un patient ou à son entourage en vue d'améliorer la prise en charge médicale d'une affection, notamment d'une affection de longue durée. »
L'éducation thérapeutique du patient est un élément important de la prise en charge médicale, notamment en cas de maladie chronique comme le diabète, l'asthme, la bronchite chronique, l'hypertension artérielle entre autres.
Dans un contexte de développement de ces maladies, cet axe de la réforme hospitalière relève d'une ambition louable correspondant à une attente aussi forte du côté des patients. L'objectif est de pouvoir inscrire dans le code de la santé publique le développement d'actions d'accompagnement thérapeutique, d'accompagnement psychosociologique et de soutien qui sont devenues indispensables, en codifiant notamment le métier et la compétence d'éducateur de santé[1].
De façon théorique, le terme générique " éducation du patient "  recouvre trois niveaux d'activités, lesquels, dans la pratique courante, peuvent s'intriquer.
On distingue :
  1. l'éducation pour la santé du patient

 Elle se situe en amont de la maladie et elle s'intéresse aux comportements de santé et au mode de vie du patient actuel ou potentiel. Cette " culture de santé " repose autant sur les soignants que les éducateurs pour la santé. Elle concerne, par exemple, les recommandations sur les principes d'une alimentation " saine ", sur la prévention des caries dentaires, les informations pour prévenir ou lutter contre le tabagisme ou l'alcoolisme.
  1. l'éducation du patient à sa maladie

Elle concerne les comportements de santé liés à la maladie, au traitement, à la prévention des complications et des rechutes. Elle s'intéresse notamment à l'impact que la maladie peut avoir sur d'autres aspects de la vie. Les rencontres avec d'autres patients, les groupes d'entraide, l'aide d'éducateurs sont souvent indispensables à ce type d'éducation.
  1. l'éducation thérapeutique du patient

C'est cet aspect de l'éducation du patient qui est abordé spécifiquement dans ce dossier.
Elle concerne les actions d'éducation liées au traitement curatif ou préventif. Elle repose pleinement sur les "  soignants ", dont l'activité d'" éducation thérapeutique " fait partie intégrante de la définition de leur fonction soignante.
L'éducation thérapeutique du patient est un processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient. Il comprend des activités organisées de sensibilisation, d'information, d'apprentissage et d'accompagnement psychosocial concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, l'hospitalisation et les autres institutions de soins concernées.
Ce processus éducatif vise à aider le patient et son entourage à comprendre la maladie et le traitement, à mieux coopérer avec les soignants et à maintenir ou à améliorer sa qualité de vie. L'éducation devrait rendre le patient capable d'acquérir et de maintenir les ressources nécessaires pour gérer au mieux sa vie avec la maladie. Par exemple, il peut s'agir d'enseigner les " gestes " à réaliser chez un patient asthmatique : mesure du souffle, recours à des médicaments, appel du médecin etc., ou chez un sujet diabétique : contrôle de la glycémie, adaptation des doses d'insuline etc.
Quant à l'organisation Mondiale de la Santé, elle a souligné quatre points importants sur l'éducation thérapeutique des patients[2] :
1. Former le malade pour qu'il puisse acquérir un savoir-faire adéquat, afin d'arriver à un équilibre entre sa vie et le contrôle optimal de la maladie.
2. L'éducation thérapeutique du patient est un processus continu qui fait partie intégrante des soins  médicaux.
3. L'éducation thérapeutique du malade comprend la sensibilisation, l'information, l'apprentissage, le support psychosocial, tous liés à la maladie et au traitement.
4. La formation doit aussi permettre au malade et à sa famille de mieux collaborer avec les soignants.

On conclura sur le fait que cette mise en code constitue peut-être plus une confirmation qu'une novation dans la mesure où les professionnels n'ont pas attendu heureusement le législateur pour se rendre compte de l'importance de cette démarche. On consultera à ce sujet le site de l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé.
Pour aller plus loin :
Approche sur Wikipédia de l'éducation thérapeutique Structuration d'un programme d'éducation thérapeutique du patient dans le champ des maladies chroniques - Haute Autorité en Santé (doc. Pdf) Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation - Haute Autorité en Santé, (doc. Pdf) Plus de détails sur le site de la Haute Autorité en Santé Informations sur le site sante.gouv Voir le site de l'IPCEM structure spécialisée en France de formation des soignants à l'éducation thérapeutique des patients atteints de maladies chroniques Autres sources d'informations[3]
[1] Ceci fera l'objet d'un décret ultérieurement [2] D'après World Health Organization : Therapeutic patient education. Continuing education programmes for health care providers in the field of prevention of chronic diseases. Publié en 1996 et traduit en français en Octobre 1998 [3] Merci à Guy que je salue au passage

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Laurent 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines