Magazine Culture

Vu cette semaine : Gossip Girl, 90210, Prison Break

Publié le 08 septembre 2008 par Nick

Voici une petite nouvelle rubrique hebdomadaire dans laquelle je donnerai mon avis sur une sélection d’épisodes visionnés au cours de la semaine écoulée (qui était prévu pour ce dimanche mais bon…). Le temps me manquant pour faire de “vraies reviews” -il n’y a pas que les séries dans la vie- alors cela restera assez court -quoique- et ce sera surtout une manière de partager mes impressions plutôt qu’une analyse approfondie. Attention, digressions possibles !

Gossip Girl

Gossip Girl
Episode 2.01, “Summer, Kind of Wonderful”
[Lun 01-09-08]

Parfois, je me demande pourquoi je regarde Gossip Girl. Est-ce parce que Josh Schwartz en est le producteur exécutif et que je suis un vrai fan de The OC, sa première série ? Est-ce parce que je n’arrive pas à me détacher des teen shows (je dois être un cas psychologique) ? Est-ce parce que… Blake Lively ? Il doit peut-être y avoir un peu des trois.

Le problème, c’est que si une personne me demande quelles sont les qualités de GoG, j’éprouverais sûrement quelques difficultés à lui faire un top 10 des raisons pour lesquelles il faut regarder la série (Tao regarde la série tout comme moi mais lui se la joue hypocrite en publiant un top 10 des raisons pour laquelle il faut la zapper, à croire que Raymond Domenech se cache derrière le revieweur venu d’Outre-Quiévrain…).

Les intrigues n’ont rien d’extraordinaire; de tous les personnages, très peu sortent du lot (on dira que Chuck et Blair s’en sortent les mieux); les acteurs ne sont pas particulièrement excellents (ni très mauvais, quoique Chace Crawford n’est très lumineux). Bon, après que reste-t-il ? Les décors ? La musique ? Les fringues ? Quand on en arrive là, on a déjà tout dit.

La série n’est qu’un teen show sans grande originalité, elle possède simplement tous les bons ingrédients du genre et les utilisent à bon escient, suffisamment en tout cas pour qu’on y reviennent encore et encore. Comme Tao le souligne dans sa critique du pilote, Gossip Girl dégage un “pouvoir d’attraction” tel qu’on y revient sans cesse, sans pouvoir l’expliquer. Oui, il faut reconnaître que c’est efficace et bien fichu dans le genre. Mais quand on dit cela, on n’a rien dit. En fin de compte, je me demande si inconsciemment, on ne se projette pas soi-même à travers l’un ou l’autre des personnages et qu’on est contraint de revenir la semaine suivante pour voir ce qui va leur/nous arriver. C’est l’identification aux personnages, tout simplement. Le problème, c’est que dans mon cas, vu mon âge (33), je dois avoir un problème quelque part…  Je n’ai pas fait psychologie à la fac. Peut-être trouverais-je une réponse en regardant In Treatment…

Comme vous le voyez, j’ai déjà écrit de nombreuses lignes sans parler de l’épisode en question. Cela s’explique tout simplement parce que j’ai une mauvaise mémoire lorsqu’il s’agit de se rappeler du contenu d’un épisode vu il y a trois heures ou il y a trois jours. Demandez-moi qui a marqué le dernier but des anglais contre la France au Mondial 82, je vous répondrai dans l’instant. Passons.

Ce que j’ai surtout apprécié dans ce season premiere, c’est le cadre des Hamptons ! C’est dire si l’épisode m’a marqué ! Et pourtant je serais encore là pour le 2.02. Oui, ça faisait du bien de voir nos personnages quitter un peu la ville et ses buildings et respirer le bon air frais de la campagne. On se serait presque cru chez moi… ou dans un épisode de The OC pour le côté huppé.

Et à part ça ? Nate qui entretient une relation avec une “MILF” (Shelly Johnson de Twin Peaks) ? Ah oui, passionnant ! D’autant que le faux suspense au début de leur première scène où l’on ne montre pas tout de suite le visage de la fille que Nate est en train d’embrasser est assez ridicule. Mais c’est peut-être qu’on savait tous que ce n’était pas Serena. Une relation basée sur le sexe qui ne servira qu’à faire réagir les plus pubidons et à entretenir la fausse réputation trash de la série. Marketing, quand tu nous tiens !

Du côté de Serena et Dan, on raye tous ce qui s’est passé à la fin de la saison 1 et même dans cet épisode, et on les remet ensemble dans une résolution digne d’un season premiere de Smallville. Je sens que ces deux-là, aussi sympathiques qu’ils soient, vont vite nous gonfler avec leurs “je t’aime, je t’quitte, je t’reprend, etc.”

Comme souvent, le plus intéressant se passe du côté de Blair et Chuck qui réussissent (par une opération du saint-esprit) à nous émouvoir -un peu- autant qu’à nous faire sourire avec leurs coups en douce. Chuck et son “speed dial” pour enquêter sur le nouveau boyfriend de Blair (un Lord anglais), il n’y a que lui capable d’un tel truc !

Concernant Jenny et son histoire de stage, mouais…

J’ai bien aimé la petite référence à The OC lorsque Blair et Serena sont allongées sur des transats devant une piscine en train de discuter de leur été.

Au final, pas grand chose de neuf à l’horizon, juste la joie d’avoir passé un bon séjour dans les Hamptons.

90210

90210
Episode 1.01 et 1.02, “We’re Not in Kansas Anymore”, “The Jet Set”
[Mar 02-09-08]

A la fin de The OC, je me disais qu’il fallait que je tire un trait sur les teen shows. J’ai regardé Gossip Girl pour voir un peu ce que ça donnait et je me suis fait avoir. Concernant le “dossier 90210″, je ne partais pas vraiment avec des a priori. Après tout, Spelling (dont je préfère les shows adultes et moins ceux centrés sur des jeunes) n’est plus aux commandes, paix à son âme. Disons que l’idée d’un nouveau Beverly Hills, un nouveau teen show très premier degré comme l’original, ne m’enchantait guère. J’avais beau avoir l’âge de Kelly, Brenda, etc. (mais pas des acteurs !), je n’ai jamais réellement accroché à Beverly Hills. Concernant les séries ado, ma préférence est allée à Degrassi (Les années college), Angela 15 ans, Dawson, The OC… Alors j’ai regardé, en imaginant qu’on s’inspirerait un peu de ce qui a été fait dans le genre au cours de ces huit dernières années, en gros, depuis la fin de Beverly Hills…

Et après visionnage, je trouve cela décevant. Je ne comprends pas comment on peut revenir au teen soap de base, la série qui se prend très au sérieux, n’y injecte aucun humour, et accumule autant d’intrigues convenues et des clichés à la pelle sans chercher à faire un peu original. En gros, tous les ingrédients sont là, mais il n’y a aucune saveur. Même pas ce petit côté fun/sympa que dégage Gossip Girl.

Qui plus est, je n’ai trouvé aucun des personnages attachants contrairement à la série originale qui ne volait pas bien haut mais qui possédait quelques figures sympas. Quant aux acteurs… Désolé, mais personne n’arrive à la cheville de Luke Perry (c’est presque une blague), qui en jetait quand même beaucoup plus. Shenae Grimes (Annie) surjoue à un degré que je n’imaginais même pas. AnnaLynne McCord, avec son style naturellement vulgaire, m’horripile déjà. Revoir Jennie Garth était sympa (et encore…), Shannen Doherty beaucoup moins (je me suis rassuré en vérifiant qu’elle était un peu plus âgé que moi).

Je ne gardais déjà pas un bon souvenir de Beverly Hills dont j’ai dû voir une poignée de saisons en entier et quelques épisodes au passage sur les dix années de son existence, je ne sais même pas si j’en garderais un de ce spin-off (je me souviendrais surtout du buzz, et encore…). Enfin, je ne vais pas vous mentir, je vais quand même continuer car la vérité d’un pilote n’est pas forcément celle des épisodes suivants.

Le meilleur moment de l’épisode est finalement l’apparition de Linda Gray en tant que grand-mère d’Ethan, qui nous rappelle ce qu’était un vrai prime time soap à l’époque des Dallas et Dynastie et autre Côte Ouest (je n’évoque pas Melrose Place car je n’ai pas vraiment suivi). Ca, c’était juste pour dire que mes premiers souvenirs en “séries” remonte aux tous débuts des années 80 avec Dallas.

Au bout du compte, soyons optimistes, la série ne peut que s’améliorer, mais je ne sais pas si j’aurais le courage/l’envie de me replonger dans cete histoire… Je crois qu’il y a bien mieux à faire. Mais comme je l’ai dit plus haut, j’ai de grosses difficultés avec les teen shows. Il faudra vraiment qu’au moins un personnage me donne très vite envie d’y revenir, sinon, eh bien tant pis, je n’en attends rien de toute façon.

Prison Break

Prison Break
Episode 4.01 et 4.02, “Scylla” et “Breaking and Entering”
[Lun 01-02-09]

Après Bionic Woman, K2000 et Beverly Hills, vous attendez un remake de l’Agence tous risques ? Pas de problème, les scénaristes de Prison Break ont pensé à vous ! Car en gros, voilà comment résumer ces deux premiers épisodes : on fait d’abord le tri parmi les personnages, on en vire quelques-uns au passage, bref on nettoie un peu le bordel occasionné par la saison 3 et on forme une team rassemblant tous les persos de la distribution principale (Scofield, Linc, Sucre, Bellick, Mahone et… Sara), sauf un (T-Bag). Une bande de repris de justice qui a pour mission de récupérer “Scylla”, soit le livre noir de la Compagnie, pour goûter à la liberté en cas de réussite. Le tout sous la direction de Michael “La guerre à la maison” Rapaport. De son côté, T-Bag se ballade non loin de la frontière mexicaine avec le fameux bouquin sur les oiseaux de Whistler -qui risque de manquer cruellement à Scofield (aka Hannibal) à un moment donné- et se la joue cannibale, parce que bon, il faut bien se nourrir de temps en temps. Et puis la Compagnie s’est doté d’un nouveau “nettoyeur” en la personne de Cress “Le mari de Bailey dans Grey’s Anatomy” Williams qui singe parfaitement le T-1000 de “T2″.

Comme vous le voyez, Prison Break a définitivement rompu avec le réalisme, si ce n’était pas déjà fait. Mais comme on dit je ne sais pas où, “plus c’est gros, plus c’est bon”. Avec cette série, quand on commence à ne plus y croire ou à vouloir abandonner, les auteurs arrivent à relancer plus ou moins les intrigues et à nous obliger par magie à poursuivre le visionnage. Finalement, Gossip Girl et Prison Break, même combat !

Voilà, c’est tout pour ce compte-rendu très guilty pleasure ! Pour la prochaine fois , j’essaierai de regarder des choses un peu plus “sérieuses” (enfin, il y en avait cette semaine sur mon écran, mais elles ne font pas l’actualité).

(crédits photos : The CW, FOX)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par ma3va
posté le 25 juillet à 20:41
Signaler un abus

tro bien prison break 4 ke des surpriz mai malheureuzemen la fin...

A propos de l’auteur


Nick 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte