Magazine

Afghanistan : les victimes des erreurs de frappes de l'OTAN ont triplé

Publié le 08 septembre 2008 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Alors que les Etats-Unis acceptent d'enquêter sur l'une des plus grosses bavures en Afghanistan, l'ONG Human Rights Watch publie un rapport alarmant sur le nombre de civils tués par la coalition.

f15E.jpg
Le recours croissant de la coalition aux frappes aériennes a entraîné une multiplication des erreurs de frappes touchant la population afghane. Entre 2006 et 2007, le nombre de civils qui ont trouvé la mort dans les bombardements américains et de l'Otan a triplé, a dénoncé lundi, dans un rapport, l'ONG Human Rights Watch. L'année dernière près de 321 personnes (sur les 1633 victimes civiles de la guerre en Afghanistan) ont trouvé la mort lors de raids aériens contre 116 en 2006. Et pour la première moitié de 2008, ce sont 119 civils qui n'ont pas survécu aux pilonnages menés contre les repères des talibans. Parallèlement, le nombre de tonnes de bombes larguées par les avions de la coalition a doublé de 2006 à 2007. Dans les seuls mois de juin et juillet 2008, les Etats-Unis ont lâché environ autant de bombes que pendant toute l'année 2006.

La plupart des victimes civiles résultent de frappes ponctuelles d'appui de troupes au sol ou de bombardements décidés lors d'opérations d'urgence, plutôt que d'opérations planifiées à l'avance, relève HRW. Ces erreurs de cibles "ont dramatiquement diminué le soutien de l'opinion publique au gouvernement et en faveur de la présence de forces internationales". "Les victimes civiles de frappes aériennes sont également un outil qui aide au recrutement des talibans" s'émeut l'ONG. L'association reproche également à Washington de ne pas toujours immédiatement reconnaître sa responsabilité pour les victimes civiles et de mener des enquêtes unilatérales.

Drame d'Azizabad : une vidéo sème le doute

Un exemple récent de ce manque de transparence a été donné par les Etats-Unis lors du bombardement, le 22 août dernier, du village d'Azizabad dans la province d'Herat. Le raid de la coalition a provoqué la mort de 90 civils, en majorité des femmes et des enfants, selon un bilan de Kaboul et de l'Onu. Le 2 septembre, la coalition "Operation Enduring Freedom", commandée par les Etats-Unis, avait confirmé après une enquête interne la mort de "5 à 7" civils et de 30 à 35 talibans. La réfutation du bilan de l'Onu et de Kaboul avait rendu furieux Hamid Karzaï qui avait évoqué une renégociation des termes de la présence des forces internationales dans le pays.

Cette version officielle, très contestée, devrait sans doute évoluer. Les forces américaines ont annoncé lundi mener une nouvelle enquête sur le drame qui pourrait devenir la bavure la plus grave de la guerre d'Afghanistan. De nouveaux indices provenant d'images vidéo jettent le doute sur le bilan défendu par la coalition. Le film, enregistré sur un téléphone portable par un habitant du village bombardé, montre au moins 30 corps, dont plusieurs enfants, roulés dans des linceuls et des couvertures alignés dans une mosquée.

Source du texte : FIGARO.FR


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte