Magazine Cyclisme

TOUR D'ESPAGNE : RESULTATS DE LA 9e ETAPE

Publié le 08 septembre 2008 par Cyclisman

C'est ce qu'on appele une étape de transition. Il faut cependant bien avouer que les coureurs avaient besoin de souffler un peu, après les deux étapes pyrénéenes de ce week-end, fatiguantes. Et avant les deux semaines restantes de l'épreuve, qui comportent encore deux grosses étapes de montagne (le week-end prochain, avec les arrivées, samedi, à l'Angliru, et dimanche à Fuentes de Invernio) plus un contre-la-montre en côte, l'avant-dernier jour, qui ne fait que 16 km mais où quelques écarts pourront être faits une dernière fois dans un col de pourcentage moyen de 7% (sans compter le début de l'ascension). Voilà pour le programme !

En attendant samedi (avec impatience pour certains, avec appréhension pour d'autres) ou plutôt vendredi, la 2e journée de repos (que là tout le monde doit attendre !), le Tour d'Espagne offre donc à ses participants quelques étapes susceptibles de convenir aux attaquants et baroudeurs. Aujourd'hui, c'est par exemple un coureur de la bonne échappée du jour qui s'est imposé. Le prometteur sprinter Van Avermaet a en effet remporté la 8e étape de la Vuelta dans sa spécialité préférée, le sprint donc, devant ses compagnons d'échappée. Le peloton avait laissé partir le groupe d'échappée, qui comportait une dizaine de coureurs (le mieux placé au général était Egoï Martinez), et Astana, en tant qu'équipe du porteur du maillot de oro (Leipheimer) devait mener la chasse. Mais l'équipe du grand favori de ce Tour d'Espagne, Alberto Contador, avait plutôt intérêt à laisser filer l'échappée, de sorte qu'au final, le mieux classé au général du groupe de tête pourrait s'emparer du lourd fardeau du maillot de leader. C'est ce qui se produisit : après quelques minutes d'attente (le peloton arriva 6'42" après le vainqueur, et à la flamme rouge, Leipheimer avait encore 50" pour garder son maillot), Egoï Martinez appris avec joie qu'il est désormais aux rênes du général, avec 11" d'avance sur son dauphin, Leipheimer.

/// Dans la roue de Valverde

Après l'étape de dimanche, Contador a reproché à Alejandro de ne pas avoir pris de relais lorsqu'ils furent tout deux, un instant (ils furent repris ensuite par Anton), en contre derrière Moncoutié. Il n'en fallait pas plus pour que se créer une petite polémique, à laquelle Valverde a répondu que "c'est déjà beaucoup d'avoir résisté aux attaques de Contador. Il a plus à perdre que moi dans cette Vuelta. En plus, on ne pouvait pas aller plus vite. On était à 35 km/h et Contador, le meilleur grimpeur du monde, m'a poussé jusqu'aux dernières limites". Valverde a ajouté que "ce ne sont que des piques qui font partie de la course, où chacun ne fait que défendre ses intérêts. Il n'y a pas de problème entre nous, nous sommes même de très bons amis". La polémique, s'il y en avait une, est donc bien éteinte...mais se ravivera-t-elle dans l'Angliru, où Alejandro devrait, en toute logique, ne pas être au-dessus de Contador et continuer s'il le peut à le suivre (ce qui serait toutefois normal) comme il l'a fait dimanche...?

Pour parler de la course, aucun incidents à déplorer aujourd'hui. Valverde, qui s'était emparé du maillot bleu du classement par points hier soir, le conserve aujourd'hui pour un point. On le revêra donc en Schtroumpf demain, ce qui est plutôt rigolo, quelques jours avant de reprendre les choses sérieuses avec la montagne. A ce propos, Alejandro a déclaré courir encore la course "au jour le jour" et a avoué qu'il se "demande jusqu'où [son] organisme tiendra le coup". Pour l'instant, ça a l'air en tout cas d'aller (si l'on prend en compte le fait que sa contre-performance de samedi n'était dûe qu'aux mauvaise conditions climatiques, théorie qui se confirme au vu de ses déclarations) !

Classement 9ème étape :

1. Greg Van Avermaet (BEL, Silence-Lotto) les 200,8 km en 4h57'22"
2. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
3. Juan-Antonio Flecha (ESP, Rabobank) m.t.
4. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) m.t.
5. Damiano Cunego (ITA, Lampre) m.t.
6. Xabier Zandio (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
7. Patrice Halgand (FRA, Crédit Agricole) m.t.
8. Andrea Tonti (ITA, Quick Step) m.t.
9. Christophe Kern (FRA, Crédit Agricole) m.t.
10. Egoi Martinez (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
...
29. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 6'42"

Classement général :

1. Egoi Martinez (ESP, Euskaltel-Euskadi) en 33h23'56"
2. Levi Leipheimer (USA, Astana) à 11 sec.
3. Alberto Contador (ESP, Astana) à 32 sec.
4. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) à 1'00"
5. Carlos Sastre (ESP, Team CSC-Saxo Bank) à 1'38"
6. Ezequiel Mosquera (ESP, Xacobeo-Galicia) à 2'10"
7. Igor Anton (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 2'23"
8. Daniel Moreno (ESP, Caisse d'Epargne) à 2'34"
9. Jurgen Van Goolen (BEL, Team CSC-Saxo Bank) à 2'54"
10. Robert Gesink (PBS, Rabobank) à 3'22"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyclisman 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines