Magazine

Carla, Cecilia, Cristina, Edvige : cherchez les intruses

Publié le 08 septembre 2008 par Jihelpe
9 septembre 2008
Ou l'on parle enfin d'Edvige... Après plus de 4 mois des premiers échos concernant ce bel outil de démocratie.Dans 4 mois, nous pourrons peut-être parler de Cristina, le fameux fichier de «Centralisation du Renseignement Intérieur pour la Sécurité du Territoire et les Intérêts NAtionaux».

Pour monsieur Chérèque, ce fichier "est totalement inadmissible et je ne vois pas l'utilité d'un fichier où on indique l'appartenance syndicale, les orientations sexuelles, les maladies, etc."

 Et, le comble, Madame Parisot déclare "C'est quelque chose qui me gêne beaucoup. Je suis assez troublée par ce que l'on est en train de découvrir",

Une bien belle unanimité, que l'on ne retrouve pas au gouvernement puisque le ministre de la défense, Monsieur Morin -président du nouveau centre- se pose beaucoup de questions : "Est-il utile pour assurer la sécurité de nos compatriotes, de centraliser des informations relatives aux personnes physiques ayant seulement sollicité un mandat politique ou syndical ? Est-il utile que (...) l'on y intègre des éléments (comme) les coordonnées téléphoniques, les orientations, sans savoir exactement de quoi il s'agit, des informations d'ordre fiscal ou patrimonial?",

A ce sujet, nos brillants ministres ont été encore une fois à la hauteur :Pour Brice Hortefeux, il n'y a "pas de quoi s'inquiéter !"

Pour Michèle Alliot-Marie, la réaction de Hervé Morin lui permet d'ironiser : "je suis ravie que M. Morin se pose des questions. La question que moi je me pose, c'est comment il se fait que depuis le 1er juillet, il n'ait pas réussi à trouver mon numéro de téléphone pour me demander ce qu'il en était? Je l'aurais rassuré"Sans jamais se poser la question de savoir si monsieur Morin tenait à être "rassuré"
Carla, Cecilia, Cristina, Edvige : cherchez les intruses

En ce qui me concerne je viens de comprendre une chose qui éclaire les motivations de ce gouvernement.
J'ai longtemps cru que "démocratie" -de démos, le peuple et de Kratos, le pouvoir- signifiait "le pouvoir du peuple"
En fait, cela viens de "démo" -abréviation de "démonstration" et de Kratos, le pouvoir-
C'est en fait, pour notre gouvernement, tout simplement une démonstration de pouvoir !
CQFD

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jihelpe 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte