Magazine Football

Bodmer, l'avenir des Bleus ?

Publié le 08 septembre 2008 par Jreje_10
Parti rejoindre Lyon, le septuple champion de France, la saison passée en compagnie de Kader Keita, Mathieu Bodmer réalise un excellent début d'exercice avec l'OL. A la fête contre St-Etienne dans le derby rhône-alpin, l'ancien Lillois attend peut-être un signe du sélectionneur pour succéder à Laurent Blanc au sein de la charnière centrale française. Peu à l'aise contre l'Autriche, Philippe Mexès et William Gallas ont-ils du souci à se faire? Peu importe sa place dans un onze-type, Mathieu Bodmer est un phénomène qui dépasse les modes. Milieu offensif, milieu récupérateur ou défenseur central, l'ancien Nordiste est exact au rendez-vous en ce début de saison. Recruté par Jean-Michel Aulas en 2007 pour compléter l'effectif de l'ogre lyonnais, le natif d'Evreux est en plein possession de ses moyens après des premiers mois délicats à l'OL. Défenseur central de formation, Mathieu Bodmer était monté d'un cran, voire de deux, avec l'arrivée de Claude Puel aux commandes du Losc. L'ancien entraîneur de Monaco parti depuis pour... l'OL, le joueur lyonnais a renoué avec un entraîneur qu'il connaît bien.
Des qualités exceptionnelles
Avec les soucis de blessure de Cris et les difficultés que peut connaitre Jean-Alain Boumsong en ce début d'exercice, Bodmer a effectué son retour au sein d'une défense centrale avec en point d'orgue, une excellente prestation contre l'ASSE. Lyon victorieux (0-1), Bodmer s'est évertué à mettre à mal les offensives des Verts avec une classe étonnante. Excellent dans les duels, doté d'une relance exceptionnelle et d'une lecture de jeu que peu de joueurs peuvent s'enorgueillir d'avoir, l'ancien Lillois a traversé ces 90 minutes avec brio.
S'il n'est évidemment plus à la conclusion des actions rhodaniennes, comme certains peuvent le regretter après avoir notamment vu son bijou contre Bordeaux la saison passée, Mathieu Bodmer détruit les offensives adverses et se mue comme le premier relanceur de son équipe. L'ancien Dogue est également un roc avec un gabarit qui l'autorise également à intervenir dans le duel aérien (1m90, 91 kg). Contre St-Etienne encore, Mathieu Bodmer était revenu in extremis pour écarter de la tête une longue ouverture de Pascal Feindouno pour Bafetimbi Gomis, trop seul à la pointe de l'attaque des Verts en attendant les premiers pas de Kevin Mirallas.
Le successeur de Laurent Blanc
Après la déroute des Bleus au Ernst Happel Stadion de Vienne contre l'Autriche (3-1), l'équipe de France tient peut-être son nouveau joyau en défense centrale. Si William Gallas et Philippe Mexès n'ont pas donné entière satisfaction et s'il ne convient pas de les assassiner pour une prestation e demi-teinte, Mathieu Bodmer s'avance peut-être comme le successeur de Laurent Blanc, l'ancien taulier des Bleus. Comme le libéro passé par Naples ou l'Atalanta en Italie, le Lyonnais dispose de toutes les qualités requises pour apporter un peu de fraîcheur aux Tricolores. Comme Laurent Blanc, Mathieu Bodmer dispose de suffisamment de qualités techniques pour se muer comme le premier relanceur des Bleus et comme l'homme capable d'apporter le surnombre dans les situations offensives. Rares sont en effet les défenseurs tricolores capables aujourd'hui de franchir la ligne médiane balle aux pieds.
Pointée du doigt par Raymond Domenech pour son manque de taille et de poids dans les duels, la défense centrale française aurait, peut-être, tout intérêt à convoquer le Lyonnais pour offrir une nouvelle alternative à ces Bleus bien pâles. En attendant, Mathieu Bodmer patiente entre Rhône et Saône mais son heure pourrait peut-être venir plus tôt que prévue...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jreje_10 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines