Magazine France

Darcos confond le dialogue social et le dialogue avec l’opposition !

Publié le 08 septembre 2008 par Jeunegarde

Les jeunes UMP de haute vienne volent au secours de leur ministre…. En effet, la déclaration de Mr Darcos (ministre de l’education national) a fait du bruit ce week-end : “L’UNL est très liée au Parti socialiste, et donc je souhaiterais qu’on fasse un peu contrepoids, que d’autres lycéens puissent s’exprimer”, a-t-il ajouté, avant de prôner le lancement d’une organisation “UMP-lycées”. Ces propos n’ont pas manqué de faire réagir les lycéens de l’UNL….

Scandalisé”, le premier syndicat lycéen écrit dans un communiqué ne pouvoir “ que se lamenter devant cette dernière sortie médiatique du ministre de l’Education nationale” qui, selon elle, “remet en cause sa légitimité et son indépendance”.
Aux yeux du syndicat,Xavier Darcos tente encore une fois de tourner en ridicule des lycéens indépendants de toute organisation politique qui s’organisent, militent pour un service public d’éducation de qualité”.
Déplorant une attaque gratuite”, “de pure provocation”, le président de l’UNL, Florian Lecoultre, dit “attendre des excuses”.

La Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) de son côté s’est dite “stupéfaite de l’attitude du ministre qui ose privilégier le recrutement de jeunes UMP et la création de syndicats fictifs à sa mission première”.
Le deuxième syndicat lycéen “espère que Xavier Darcos se rappellera qu’il est ministre de la République et non permanent de l’UMP chargé de la jeunesse”.
L’UNL et la FIDL sont les deux syndicats à l’origine du mouvement lycéen de la fin mars à la mi-mai contre les 11.200 suppressions de postes dans l’Education inscrites au budget 2008 pour la rentrée.

Les jeunes UMP de Haute Vienne affirment eux que le fait que le PS soutienne l’indépendance syndicale est une preuve en soit de la subordination de l’UNL ; sans vouloir plagier les mots de Razzy Hamadi nous approchons “le niveau zéro de la politique”.

L’UMP nous démontre une fois de plus sont ignorance du monde syndical confondant dialogue social et dialogue avec l’opposition. La demande du ministre de l’éducation à ses troupes de former des bataillons sous l’étiquette UMP-lycée est une injure au monde syndical, le but principal n’étant plus de défendre l’éducation ainsi que les lycéens mais de défendre les projets de loi estampillés UMP.

Les jeunes de l’UMP 87 suivront-ils les recommandations de leur ministre en créant UMP-Lycéen à Limoges ?


Tags: Darcos, lycéens, syndicats, UMP

Related posts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte