Magazine

Tant d'envies

Publié le 09 septembre 2008 par Didier54 @Partages
Quand le virtuel cède la place au réel et donne au réel des airs de virtuel...  C'est un peu cela, rencontrer des blogueurs (et gueuses). Du vrai, du plein.Chez moi, la rencontre avec l'internaute a une saison : l'été. Un contexte : les vacances. Deux, cette année. Une l'an passé. Du magique à chaque fois. Comme si  on se connaissait depuis longue date. Pas besoin de chichis et de tralalas. Parfums d'évidences. C'est assez épatants en ces temps repliés. 
Ce qui frappe, c'est le moment de la rencontre. La toute première fois. Le ou les coups de téléphones qui précèdent, pour se caler, avec un premier pas puisqu'une voix s'ajoute à des écrits et à un prénom. Puis l'horaire fixé qui approche, approche, approche encore. Délicieuse appréhension. Ca y pense et ça pétoche. De la bonne pétoche. Et puis ça arrive. Et ça s'accélère, sacrément. Palpitant qui palpite, yeux qui dévorent, poignées de main, bises, regards, paroles, premières paroles. Quelque chose s'installe, tranquillement, chaudement, humain, trés humain.Car soudain, ils sont là. Pour de vrai. En chair et en os. Eux et les leurs. On ne cause pas vraiment de blogs, en fait. Un peu, à peine. On prend la vie où elle est, comme elle est, on continue l'aventure, en direct, dans l'instant, et ça coule chaud dans les veines.  Après ? Le départ arrive, évidemment. Ca cingle.  Comme si le temps manquait. Déjà. Prometteur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte