Magazine Côté Femmes

Ca veut dire quoi être autoproduit ?

Publié le 09 septembre 2008 par Lindt
Ben oui, autant à une époque ça signifiait être un groupe amateur, autant aujourd'hui la définition se brouille un peu puisque l'autoproduction est pour un certains un choix et non plus une situation subie. Pour nous acompagner dans cette réflexion (trop dure pour un mardi matin d'août), j'ai demandé au groupe Flying Pooh (autoproduit, reconnu par les pros et apprécié du public) et à Patricia Bonnetaud du label Ladilafé Productions de répondre à quelques questions. C'est quoi être autoproduit Bon, à la base être autoproduit ça veut dire que l'on produit son disque avec ses propres moyens : composition, répétitions, enregistrement, pressage... Pour Flying Pooh être autoproduit ça signifie surtout être le propriétaire légal de ses bandes. Du coup ils ont la liberté de travailler avec le label de leur choix, distributeur, éditeur... Ben oui, personne sur leur dos pour leur dire quoi faire ni comment, ils font leurs propres choix qu'ils sont les seuls à devoir assumer, mais ça c'est le jeu ! C'est quoi être qutoproduit Même si les Flying Pooh souhaitent rester autoproduit, certaines structures viennent encore leur faire les yeux doux, ce qu'ils expliquent ainsi : "les labels fiables pour "artistes en developpement" n'étant que très peu nombreux (si ce n'est pour ainsi dire inexistants !), bon nombre de petites structures peu scrupuleuses essaient de prendre leur part du gateau (ou grosses structures même). Le marché étant complètement saturé, les labels, distributeurs et autres ont en quelque sorte la force du monopole".   Certains ont une démarche "signer pour signer", peu importe avec quel label mais juste pour "faire bien" sur la carte de visite du groupe. Qu'en diriez-vous ? "Signer pour signer = énorme connerie ! La présence de disques en magasin se faisant de plus en plus rare il est préférable de connaître le label et d'avoir un deal valable pour garantir les disques en bacs . De plus les sorties AUTOPRODUCTION / Distrib machin chose sont souvent bien vues des medias !"   La perception des autoproduits par les pros du secteur je penses que pour une meme promotion un professionnel sera plus interressé par un autoproduit que par un groupe "majorisé". Car le force de frappe de l'autoprod etant bien moindre, si les 2 groupes sont à la meme "echelle", le groupe autoproduit est plus valorisé par la qlité artistique et le côté Do it Yourself. Pour un meme produit on prefere donner à un petit p^roducteur plutot qu'à une enseigne multinationale non ?   - Que conseilleriez-vous à un groupe qui se pose la question "signer ou pas signer ?" etudier le contrat et la force de frappe et implication du label/distributeur avant tout ! Conclusion : autoproduction = liberté artistique

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lindt 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine