Magazine

Etat chronique de poésie 373

Publié le 09 septembre 2008 par Xavierlaine081
Ô étoile qui t'attarde en étrange sourireSur ces rives de nuit dont l'empire s'étend;Tu sondes au plus secret des esprits,Ce que nul ne trouve à dire à l'oreille du jour.***Seul, on est toujours seul, regard perdu au fil du fleuve.Un souffle frais vi
Lire la suite...
Le dernier commentaire :
C'est d'un sublime ! Là tu touches à l'essentiel. Ce que nous sommes, le dérisoire de notre existence, l'illusion d'exister pour les autres...et la nuit, pour nour ramener vers quelque vérité, quelque instant d'amère lucidité...mais vers le rêve aussi. C'est très beau. Merci et bonne journée !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte