Magazine Sport

Allez-y, poussez, poussez, les avants bayonnais

Publié le 09 septembre 2008 par Marbor

Trois matches, trois victoires, il y a longtemps que l'Aviron bayonnais n'avait pas connu un tel debut de saison, au point qu'ils sont sur les talons des Parisiens et devant les deux derniers finalistes du championnat. Ne cherchez pas dans les annales: depuis le debut du Top14, jamais Bayonne n'avait fait aussi bien. Quelques exploits etaient venus ponctuer un parcours le plus souvent chaotique, mais jamais ils n'avaient parus aptes a titiller serieusement les cadors.

Dans la rivalite basque, Biarritz avait pris le dessus, entrant plus efficacement dans le professionalisme derriere Serge Blanco. Pour retrouver l'Aviron Bayonnais a la fete, il faut remonter a une finale perdue contre Agen en 1982. C'etait encore l'epoque des piliers basques, avec Dospital en figure de proue, et une ligne de trois-quarts internationaux: Pardo-Belascain-Perrier. Le club se parvenait ensuite regulierement en 8eme de finale sans reussir a sa hisser plus haut ... jusqu'a la descente en ProD2 en 1996. Depuis la remontee, Bayonne s'est progressivement installe. Cette annee marquera-t-elle le passage a la vitesse superieure?

Le debut de saison rappelle celui de Montpellier l'an dernier. Il peut s'agir d'une belle serie obtenue dans l'euphorie et non sans reussite. Il pourrait y avoir des lendemains moins florissants. Mais, comme Montpellier ou Montauban, l'equipe est peut-etre entrain de se familariser avec le plus haut niveau et de perdre ses complexes. Le recrutement de Remi Martin, dont la vaillance servira d'exemple, ne peut qu'etre benefique pour un pack qui renoue avec la tradition de puissance - les Auvergnats, battus ce week-end, peuvent vous en parler. Au moment de l'internationalisation des equipes, il est rafraichissant de voir une equipe basque avec des joueurs basques: Iguiniz en premiere ligne, Bergez en deuxieme ligne ou Marmouyet en troiseme ligne. Ces jeunes sont encadres a des postes cles par les experimentes Denis Avril, Manu Edmonds ou Pepito Elhorga.

On commencera a etre un peu mieux fixe sur le potentiel de cette equipe lors des prochains matches : deux derbys contre Dax et Mont-de-Marsan et deux deplacements chez des feroces: Toulon et Perpignan.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marbor 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine