Magazine Beauté

Les parfums sous l'occupation (2??me partie)

Publié le 09 septembre 2008 par Véronique Bessard

Autre nouveau venu sur l?????chiquier de la parfumerie, Heuxlay, qui inventa ?? Int??rim ??. Corollaire pervers de ?? Pr??s du c??ur ??, ce parfum ??tait ??galement destin?? aux femmes esseul??es, mais plut??t ?? celles pour qui la solitude devenait parfaitement insupportable, au point qu???elles envisageaient de changer de situation et de trouver un ??? int??rimaire. Mais tous les parfumeurs ne partageaient pas ce cynisme. (Cliquez ci-dessous pour lire la suite).

Jpg_l_heure_attendue


Au m??me moment, le Galion proposa ?? Brumes ??, un parfum ??pais, lourd, chaud, presque un parfum-v??tement pour compenser le manque de calories d?? au rationnement et adoucir l???atmosph??re. Sur l?????tiquette, un joli visage f??minin, comme ?? embrum?? ??, presque triste, et correspondant ?? une gamme d???odeurs qui restera classique jusqu????? la fin des ann??es 50, c???est-??-dire jusqu????? la fin des restrictions.
En 43, l???on verra appara??tre des cr??ations aux noms encore plus nettement m??lancoliques, ?? Attente ?? de Verlayne ou ?? En attendant ?? de la grande couturi??re Bruy??re. Au lancement de ?? Signature ??, un parfum de Carr??re, Colette accepta de pr??ter la sienne. D???opaline blanche, le flacon semblait sortir du si??cle pr??c??dent ??? Autant d???objets de grand luxe qui ??taient r??serv??s ?? un infime partie de la population. Une des trouvailles de l?????poque fut d???ailleurs d???aller faire remplir son flacon. C???est ainsi que l???on vit de longues files d???attente sur le trottoir pair des Champs-Elys??es. : devant le magasin Guerlain. Sur les emballages de ?? Num??ro Cinq ?? de Molyneux, une le??on de civisme ??tait offerte en prime aux ??l??gantes : ?? Rapporter ce flacon est un devoir pour l?????conomie de la nation ??. Enfin, apr??s tant d???attentes et de ?? En attendant ?? ??, vint l???heure de la Lib??ration et, du m??me coup, une avalanche de flacons aux titres triomphants. Tandis que Madeleine Vrammant, couturi??re alors c??l??brissime, baptisait ?? Cocardi??re ?? sa nouvelle senteur, un certain Athias lan??ait ?? Alger, tout b??tement, ?? Lib??ration ?? et la maison Legrain d??posait le nom d??? ?? Armistice ??. L???on peut se demander, en revanche, quel pouvait ??tre en cette p??riode d???euphorie le succ??s de ?? l???Arme secr??te ?? mise au point par un d??nomm?? Verglas. Il ??tait temps de red??couvrir le monde avec ?? Visa ?? de Robert Piguet. Dans les premiers jours de 1945, Jean Patou proposa ?? L???heure Attendue ??. La vie recommen??ait.
Source : Norbert Morali | Invitation ?? l'un des sens


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Véronique Bessard 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines