Magazine Emarketing

Adwords améliore l’évaluation du quality score

Publié le 09 septembre 2008 par Yannick Manuri

Source:  Ressac Média, Andres Restrepo

Afin de rendre le Quality Score plus précis et donner aux annonceurs des meilleurs outils pour améliorer cet indice de performance Adwords a implémenté jeudi passé l’évaluation dynamique de son Quality Score.

La communauté « Search Marketing » a accueilli favorablement ce changement et il voit l’initiative mise de l’avant par Google comme un pas de plus vers une plus grand transparence du système.

Plusieurs facteurs permettent de déterminer le Quality Score d’une annonce « Pay-Per Click (PPC) » sur Google Adwords incluant le CTR et la pertinence existant entre vos annonces (la réponse) et les requêtes effectuées par les usagers (la question).

Le Quality Score influence à son tour le montant qu’un annonceur devra payer afin de voir ses liens sponsorisés apparaître sur les pages de résultat de recherche (SERP) et leur position aux côtés des résultats organiques dans la zone réservée aux liens sponsorisés (haut des résultats de recherche naturels et à droite de ceux-ci) .

Échelle de notation numérique

L’une des améliorations au Quality Score résulte d’ailleurs de la manière dont cet indice de performance était jusqu’à ce jour communiqué à l’annonceur.

L’ancien système accordait des notes qualitatives: « poor », « ok » et « great ». Désormais l’interface Adwords utilisera un système de notation quantitatif allant de 1 à 10 où le score de qualité le plus haut aura une note de 10 et le plus pauvre une note de 1.

Grâce à la granularité de cette nouvelle échelle numérique les annonceurs pourront désormais évaluer avec une plus grande précision l’impact de leurs optimisations : le changement effectué m’a permis de passer d’un score 5 à 7, les remaniements effectués sur mes campagnes n’ont eu aucun impact réel sur mon Quality Score…

Chose importante à noter : l’algorithme du Quality Score ne changera pas seul sa manière de le représenter et de l’affecter aux composantes des campagnes changera.

Autres changements importants à noter dans cette révision du Quality Score :

Évaluation Dynamique

Le Quality Score tiendra en considération les requêtes effectuées non seulement le statu du mot-clé. De cette façon Adwords utilisera une information plus précise et actuelle pour déterminer si oui ou non une annonce devrait être affichée. Les annonces les plus pertinentes seront ainsi plus susceptibles d’être affichés même pour des mots jadis inactifs.

Fin du Statut « Inactive for Search »

Les mots-clés marqués « inactive for search » du à un score trop faible pourront désormais afficher leurs annonces en rotation pour des requêtes pertinentes.

Cette amélioration aura le potentiel d’augmenter la couverture d’Adwords ou le volume global des annonces servies en réactivant des millions de mots-clés sur le système de placement par enchère de Google. Adwords pourra désormais envisager tous les scenarios viables où pousser les mots-clés précédemment jugés « inactifs » et lorsque l’occasion sera jugée pertinente proposer ces annonces sur les pages de résultat de recherche.

Cette nouvelle approche propose des nouvelles avenues aux expériences ratées effectués précédemment par l’entreprise; où en voulant réduire la couverture du système on s’est trouvé à baisser le volume de clics sur tout le réseau.

Miser pour être en Première Page

Finalement, le Quality Score ne sera plus associé à une enchère minimum ou « minimum bid » mais à un « first page bid ». Désormais, les annonceurs ne pourront plus miser sur un montant minimum pour activer un mot clé mais plutôt sur un montant minimum leur permettant de voir leurs annonces apparaitre sur la première page de résultats.

De l’avis de plusieurs observateurs, cette modification risque de contribuer à l’inflation du coût par clic ou « cost per clic (CPC) », raison de plus de confier vos budgets médias à des intervenants qualifiés qui vous aideront à en tirer un maximum de vos investissements en positionnement.

Conclusion

La question pour le Quality Score ne sera plus désormais de savoir si un mot-clé paie suffisamment pour entrer les enchères « pay-per-clic » d’Adwords mais plutôt de savoir s’il se qualifie au fil des recherches donc en fonction de facteurs dynamiques tels que l’emplacement de l’usager et son intention tel qu’exprimée par une requête de mot-clé.

Andres Restrepo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yannick Manuri 1675 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte