Magazine Humeur

Une, deux, une, deux

Publié le 09 septembre 2008 par Poninska

En septembre, pour les étudiants en mal de logement, il reste la colocation...

 

Une, deux, une, deux

Une, deux, une, deux...

Depuis que le service militaire n'existe plus et que les bataillons sont partis rétablir la paix par monts et par vaux, les casernes sont bien vides. Heureusement, Hervé Morin et Valérie Pécresse ont trouvé une solution: réhabiliter d'ici 2012 les casernes désertées pour en faire des cités univestaires. Mais en attendant 2012, pourquoi ne pas les faire cohabiter?

Cette colocation serait enrichissante pour tout le monde, au contact des étudiants, les militaires pourraient:

 - Enrichir leur vocabulaire en ajoutant des "mouais", des "bofs" et des "chaipas" aux trops classiques "affirmatif" et "négatif".

 - Déringardiser les chants militaires en apprenant à marcher au pas sur du Amy Winehouse (pas titubant bien sûr!).

 - Abandonner la boule à zéro pour une coupe mulet Tecktonik.

 - Troquer le treillis bouffant pour un modèle slim.

Les étudiants, quant à eux, apprendraient grâce aux militaires à:

  - Arriver à l'heure au cours de 8h.

  - Se défendre face aux CRS.

  - Commencer et terminer leurs phrases par "chef".

  - Utiliser des objets inconnus comme un balai ou du cirage.

Par contre, malgré leurs différences, il y a une seule chose que les uns n'apprendront pas aux autres, c'est comment descendre des pintes de bière... 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poninska 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines