Magazine

Les soldats allemands en Afghanistan et au Liban

Publié le 09 septembre 2008 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Le gouvernement fédéral a débattu des missions de la Bundeswehr à l'étranger. Deux mesures ont été prises : un concept pour l'Afghanistan, et la prolongation de 15 mois de la mission allemande au sein de la FINUL.

Le concept pour l'Afghanistan est retravaillé chaque année. Il s'agit de redéfinir les conditions dans lesquelles les soldats allemands sont envoyés sur le terrain. Cette année, la situation sécuritaire en Afghanistan s'est largement dégradée et les attaques contre les soldats de l'ISAF, la force internationale d'assistance à la sécurité, se multiplient. Samedi dernier, la force d'intervention rapide de la Bundeswehr dans le nord du pays a pour la première fois été la cible d'attentats. Mais si beaucoup d'Allemands dénoncent l'envoi de soldats dans ce pays en guerre, le ministre de la Défense Franz-Joseph Jung, lui, rejette cette dénomination :

"Parce que de mon point de vue ce n'est pas une guerre. La population allemande a une autre conception de la guerre. Nos soldats sur place sont en mission de stabilisation, c'est à dire qu'ils protègent, qu'ils aident, qu'ils servent de médiateurs, mais ils doivent aussi se battre. Depuis que la situation sécuritaire s'est dégradée, nous sommes malheureusement confrontés directement à la guerre contre le terrorisme ici aussi. Et ces derniers jours, les attaques sur les soldats allemands se sont multipliées. Mais je le répète : nous n'arriverons à rien par la force. Nous avons besoin des deux. De la sécurité militaire mais aussi de la reconstruction civile."

Ainsi, le concept pour l'Afghanistan 2008 prévoit que l'aide à la reconstruction passe de 140 à 170 millions d'euros.

Ce matin, le cabinet gouvernemental a par ailleurs décidé de prolonger de 15 mois la mission des 230 soldats allemands déployés au large des côtes libanaises dans le cadre de la FINUL depuis la fin de la guerre entre Israël et le Hezbollah à l'automne 2006. Franz-Joseph Jung en est satisfait :

"D'abord il faut dire que  notre mission ici est très efficace. Nous avons fait en sorte que le blocus maritime israélien cesse. Nous assurons la sécurité au large des côtes et empêchons le trafic d'armes. Nous avons contrôlé plus de 10 000 bateaux, nous avons procédé à des fouilles très concrètes et constaté qu'il n'y avait pas de trafic. Et ça, pour moi, c'est une des réussites de cette mission."

La prolongation du mandat des soldats allemands en Afghanistan, elle, sera décidée mi-octobre.

Source du texte : DW-WORLD.DE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte