Magazine Politique

Faites l'amour ... et la guerre

Publié le 09 septembre 2008 par Aurialie

Les artistes activistes du groupe Voïna ("guerre" en français) ont organisé une nouvelle action dimanche, à l'occasion de la Journée de la ville de Moscou. Ils ont voulu faire un cadeau à son maire, Iouri Loujkov, en lui offrant la pendaison de 5 personnes, que ce dernier n'aime habituellement pas voir évoluer dans sa ville : 3 ouvriers du bâtiment issus des minorités et 2 homosexuels. Le nombre cinq n'a pas été choisi par hasard, c'est un parallèle à la pendaison de 5 décembristes le 13 juillet 1826.

Le groupe n'en est pas à son premier coup d'éclat. Quelques jours avant l'élection présidentielle russe, cinq couples se sont réunis dans un musée d'histoire naturel et ont fait l'amour dans la salle "Métabolisme, énergie, nutrition, digestion" sous le slogan "Ебись за наследника медвежонка" (que l'on pourrait traduire par "Baisons pour l'héritier du petit ours"). Cette action était pour eux un moyen de faire un portrait de la Russie. Il voulait montrer "l'indécence des autorités russes" : "les élections sont un coït collectif réel, dans lequel les officiels trompent leur propre nation. La censure ne nous donne pas d'autre moyen d'exprimer nos vues pour être entendu", ont-ils déclaré. Avec beaucoup de justesse, puisque certains d'entre eux ont été renvoyés de la fac de philosophie où ils étudiaient.

Dernier exemple de performance : l'organisation d'un repas dans une rame de métro en activité, 40 jours après la mort de Dmitri Prigov, auteur et artiste dissident de l'ère soviétique, envoyé brièvement en hôpital psychiatrique en 1986.

A lire : leur manifeste en russe ou en anglais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurialie 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines