Magazine Société

Communique du maire de chapareillan : tyco

Publié le 10 septembre 2008 par Papafranck
COMMUNIQUE  DU MAIRE DE CHAPAREILLAN   La politique de restructuration engagée en Europe par Tyco dont l’objectif est d’augmenter la productivité au niveau européen, a pour conséquence la fermeture de 2 usines en France dont celle de Chapareillan en Isère. 228 emplois vont être ainsi purement et simplement supprimés. Monsieur Philippe CLABE, Directeur général de TYCO France a, au téléphone, avancé 2 arguments à Monsieur le Maire de Chapareillan pour expliquer cette restructuration et justifier cette décision. -       Les sites français sont les moins compétitifs. -       Tyco subit une pression des partenaires installés en Europe de l’Est (constructeurs automobiles) pour que les sites de production des connectiques soient rapprochés de leurs propres usines.   A aucun moment, il n’a été formulé que le site de Chapareillan était déficitaire.
Tyco a décidé de délocaliser la production des connectiques pour augmenter ses bénéfices. Nous sommes confrontés à une logique purement libérale qui ne se soucie pas des conséquences humaines et sociales de ses décisions. Plus de 200 familles et une commune vont subir les effets de cette logique inacceptable.

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Rousseau Dominique
posté le 19 octobre à 18:30
Signaler un abus

MrLe maire,

nous saluons vos propos et dénoncons comme vous cette logique inaceptable. Dans un tract du vendredi 7 septembre 2008 nous dénoncions les vraies raisons de ce projet européen de fermeture des usines en europe de l'ouset soit 850 emplois supprimés: "il s'agit d'un transfert d'activité cers des pays où la main d'oeuvre est moins payée, avec moins de droits sociaux. Cela s'appelle une délocalisation. Son objectif est d'améliorer la rentablité du groupe Tyco Electronics Monde: pour toujours plus de profits pour les actionnaires et les dirigeants. Nous avons donc bien à faire à une délocalisation avec des licenciements bousiers.

Nous inssistons sur la dimension mondiale, europénne et locale de cette atroce plan, car comme nous l'a dit le cabinet SYNDEX expert compatel auprès du comité central d'entreprise: ce vaste plan de "réorganisation du groupe Tyco Electronics" peut mettre en péril toute l'entreprise mondiale! Donc tous ensemble, salariés, population, élus, contre de projet de fermeture des usines Tyco de Val de Reuil (Eure) et Tyco de Chapareillan (Isère)

Dominique Rousseau Délégué Syndical Cgt Tyco Electronics France SAS Usine de Chapareillan

A propos de l’auteur


Papafranck 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine