Magazine Autres sports

La saga Vince Young sur le divan

Publié le 11 septembre 2008 par Sixverges

La saga Vince Young nous interpelle au plus au point. Qu’adviendra t’il de ce joueur qui semblait prometteur mais qui semble maintenant en proie à des problèmes mentaux? Loin de nous l'idée de juger les gens qui ont des problèmes mentaux, au contraire. Comme l’a montré Woody Allen dans son film Zelig: « Les psychopathes peuvent faire des choses extraordinaires »...
Et bien pour tenter de comprendre ce qui a bien pu se passer dans la tête de Vince, nous avons eu l’idée de demander au docteur Mailloux, un psychopathe notoire, de nous donner son point de vue de spécialiste sur les démêlés de Young.
6VB : Docteur Mailloux, premièrement, êtes-vous un fan de la NFL ?
Dr. Mailloux : Pas du tout. Je vous dirais que je suis avant tout un fan de moi-même. Mais grâce à mon extrême perspicacité, je suis en mesure de cerner exactement le profil psychologique de monsieur Young que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam mais que j’ai pu voir sur les adresses internet que vous m’avez données. Il est très beau bien que noir.
6VB : Et selon vous, comment explique t’on son comportement de dimanche dernier et des heures qui ont suivies ?
Dr. Mailloux : J’ai envie d’aller fouiller dans son enfance. C’est toujours là qu’on retrouve les perles et aussi le scabreux. J’adore le scabreux.
6VB : Y a pas beaucoup de faits disponibles sur des traumatismes subis à l’enfance de la part de Young. On peut peut-être même présumer que sa mère à l’air d’avoir bien de l’allure.
Dr. Mailloux : Ah tut tut tut. Ça on le sait pas. Moi ce que je sais, et ce que vous savez, c’est que le Young en question est fondamentalement immature. Ça m’étonnerait pas qu’il fume de temps en temps un petit joint de puff. C’est un drogué donc. Un toxicomane. Et en plus, il traîne une arme à feu dans le coffre à gants de sa voiture. Et vous allez me dire que c’est normal ? Et bien oui c’est normal, j’ai moi-même un coffre à gants bourré d’armes à feu. J’ai même plusieurs coffres à gants dans ma voiture. On est jamais trop prudent.
6VB : Mais si on revenait à Vince Young ? Certains observateurs semblent penser que Vince souffrirait d’une dépression ? Qu’en pensez-vous ?
Dr. Mailloux : C’est fort probable. Mais quand même, j’irais voir du côté de sa mère. Déjà qu’elle prend énormément de place dans les médias ces derniers temps. Moi je la piffe pas cette femme-là et pour moi il est clair que c’est une mère castratrice. Une mère qui prend toute la place et qui répond à la place de son fils aux questions des journalistes…Voyons donc. Selon elle, il n’aime peut-être pas le football. Jalousie de la mère envers le métier de son fils? En fait, le football prive la mère de Young de son petit Vince qui va venir lui faire sa tasse de thé le dimanche? Dans le fond, c’est ça le problème. Une mère castratrice qui empêche son fils d’évoluer normalement dans un monde d’hommes. Et je ne vous parle même pas du fait que vous aurez remarquez que et la mère et le fils ont des traits qui nous appelons en psychiatrie des traits négroïdes. Et si vous le permettez, je vais aller chercher dans ma fosse à purin une étude sortie en 1976 sur l’intelligence…
6VB : Mais justement docteur Mailloux, vous nous parlez de sa mère mais on a pas entendu parler beaucoup de son père ?
Dr. Mailloux : C’est probablement un bon père québécois qu’on entend jamais, qui se berce dans sa chaise et qui laisse sa femme prendre toute la place. Alors le jeune Vince n’a eu personne pour faire la scission entre lui et sa mère croqueuse de psyché. Le lien symbiotique mère/enfant n’a pu être brisé par le père qui a refusé de prendre sa place de peur de ne plus avoir de sexe avec madame par la suite. Il a sacrifié l’autonomie psychologique de son fils pour avoir du sexe dans le vagin de sa conjointe. Et j’ajouterais qu’il y a fort à parier que la dernière fois que monsieur a eu une érection, c’était au moment de la conception de Vince. Et encore là, faudrait parler à sa mère parce que j’ai une étude ici qui démontre que les mère afro-américaine sont…
6VB : En fait docteur Mailloux, le père de Vince a été arrêté pour vol et a purgé une peine de prison pendant la majeure partie de l’enfance de Vince. Il a donc été élevé par sa mère et sa grand-mère.
Dr. Mailloux : Et bien voilà, deux femmes castratrices qui élèvent un jeune garçon, c’est ça que ça fait. Des petits gars qui dans un monde d’hommes, se blessent, veulent s’en aller chez eux et font pipi dans leur jackstrap…
6VB : Docteur Mailloux, quelles sont les issues pour Vince Young ? Qu’est-ce qui pourrait arriver ?
Dr. Mailloux : Écoutez, il n’y a pas de millions d’issues. Une bonne thérapie, une prise quotidienne de Paxil ou de Rivotril ainsi qu’une exposition prolongée à des figures masculines fortes comme par exemple, moi, Bill Parcells ou Bill Cowher feraient le plus grand bien à Vince si bien sûr il n’est pas encore trop tard. J’aurais aimé savoir si Vince a des problèmes érectiles parce que ça en aurait dit long sur le chemin à parcourir. Et parlant de problèmes érectiles, je me pose de sérieuses questions sur la nature exacte du nom de votre blogue. 6 verges et les buts, ça pourrait vouloir dire bien des choses sur votre capacité à faire jouir une femme dans une zone de but érogène, surtout si ça vous prend 4 essais...
6VB : Merci docteur Mailloux.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines