Magazine Voyages

Istanbul, la cité au carrefour de l’Asie et de l’Europe

Publié le 16 septembre 2008 par Atrapalo @atrapalofrance

Avec ses 13 millions d’habitants, les sept collines qui l’entourent, et ses nombreux vestiges qui témoignent d’un riche héritage Cristiano-musulman, Istanbul, celle qu’on surnomme la Nouvelle Rome respire un climat enchanteur qui ne tarde pas à vous saisir dès lors que vous avez posé le pied dans la ville.

Turquie

Photo: Mine Beyaz Flickr

Et ce ne sont pas les lieux d’intérêts qui manquent à Istanbul, cependant une liste exhaustive donnerait à cet article un format exagéré. C’est pourquoi, nous nous efforcerons de vous présenter les lieux d’intérêt majeurs, ceux à ne manquer sous aucun prétexte!

Pour commencer, nous vous recommandons de vous rendre au port ou vous pourrez admirer le Bosphore, séparant la rive occidentale de la rive asiatique. C’est d’ailleurs principalement au détroit (qui lui confère sa localisation stratégique à cheval entre deux continents) que la ville doit l’expansion, et la prospérité qu’elle va connaitre durant des siècles.

les deux rives

Photo: Mr Andrew Murray Flickr

De plus, le quartier du port est très animé avec ces nombreux cafés et fast-foods où vous aurez le loisir de savourer un petit encas le temps de planifier la suite de la visite.

Istanbul-Turquie

Photo: Polbar Flickr

Internationalement connue, l’église Sainte-Sophie est sans doute l’un des principaux symboles de la ville. Cette église réputée pour sa grande coupole, à été reconvertie en mosquée sous l’empire Ottoman. L’édifice qui fut remodelé aux goûts de l’Islam, conserve cependant nombreuses de ses caractéristiques d’origine.

inside

Photo:Neesam Flickr

Et c’est ce mélange de styles, en apparences si opposés mais qui ont tant en commun, qui fait de l’église Sainte-Sophie un monument unique, et très représentatif du creuset que constitue la société turque actuelle. Croyez-nous, la visite ne vous laissera pas de marbre!

Pour rester dans la dimension religieuse et spirituelle, nous vous recommandons vivement de faire un saut à la mosquée de Soliman le magnifique. Aussi appelée mosquée Süleymaniye, cette mosquée fait partie d’un vaste complexe religieux qui comprend également une école coranique, un hôpital, un hammam (bain public), six collèges de théologies, des soupes populaires, des magasins, et les mausolées du sultan Soliman et de son épouse Roxelane.

Turquie Istanbul

Photo: Nikki&Michi Flickr

Les dimensions de la mosquée sont impressionnantes, et l’ensemble de l’ouvrage se veut un hommage à Soliman le Magnifique. Ainsi les quatre minarets de l’édifice sont censés rappeler que Soliman était le quatrième sultan Ottoman d’Istanbul, alors que les dix balcons indiquent qu’il était le dixième de la dynastie ottomane.

inside

Photo: Iamtonyang Flickr

A l’intérieur, la décoration, sobre mais soignée, se veut en accord avec les principes de l’islam, et se garde donc d’afficher toute représentation humaine. Par conséquent, ce sont de magnifiques calligraphies islamiques qui sont mises en exergue. L’édifice dispose de nombreuses petites fenêtres (138 au total), qui captent délicatement la lumière du jour, de telle manière que lorsque le soleil frappe, les rayons du soleil qui pénètrent légèrement et progressivement de toutes parts de la structure accentuent ainsi sa dimension de lieu divin.

Istambul

Photo: Thierry B Flickr

Ne manquez pas de visiter la Citerne basilique, Yerebatan Sarnici en turc, située à l’ouest de Sainte-Sophie, cette gigantesque citerne souterraine construite sous l’empire byzantin, à l’époque où la ville portait encore le nom de Constantinople, a été réalisée à la demande de l’empereur de l’empereur Justinien afin de stocker les surplus d’eau pour pouvoir faire face aux saisons où elle se ferait plus rare.

citerne basilique-Istanbul

Photo: Thierry B Flickr

A l’intérieur, vous apprécierez les 12 rangées de 28 colonnes (soit 336 au total), de 8 m de haut chacune, dont deux d’entre elles présentent une tête de méduse sculptée à leur base. L’ensemble donne l’impression de se trouver dans une sorte de temple dédié à l’eau ou à une divinité aquatique.

Pour poursuivre, nous vous recommandons de visiter les îles des Princes, située dans la mer de Marmara, au large d’Istanbul. Calmes, reposantes et à la végétation luxuriante, c’est îles ont longtemps été l’asile des membres de la famille royale et des aristocrates disgraciés.

Istanbul

Photo: Piscaweb

Aujourd’hui ce sont les familles riches qui y ont élu domicile. Ne soyez donc pas surpris par la beauté, le charme et les dimensions des demeures qui s’y trouvent. Autre point appréciable, aucun véhicule motorisé n’y circule, un vrai havre de paix préservé du bruit et de la pollution!

Vous ne pouvez pas quittez la ville sans vous être aventuré dans aux moins deux sites supplémentaires.

Premièrement, ne manquez la visite du Palais de Topkapi, vaste complexe architecturale qui comprend quatre cours principales. Situé sur la pointe du Sérail, qui surplombe la mer de Marmara, ce site a initialement été choisi en raison de sa position défensive naturelle.

Istanbul

Photo: Saariy Flickr

Entouré de 5km de rempart, le complexe qui s’étend sur 70 hectares (700 000 m2) fonctionnait comme une véritable petite ville dans la ville. Le complexe s’organise autour de ces quatre cours principales, et comprends jardins, fontaines, bibliothèques, cuisines (indépendantes du reste des bâtiments), écuries, harem, bains, mosquées…

Photo: popolatortue Flickr

Convertie depuis 1924 en musée de l’ère Ottomane par les autorités turcs le complexe est accessible au public, même si certaine parties demeurent interdites d’accès.

Vous aurez le plaisir d’y découvrir, d’importantes collections de porcelaines, de vêtements, d’armes, de boucliers, d’armures, de peintures murales, de manuscrits de calligraphie islamique…

Enfin, ne manquez de vous perdre dans le grand bazar d’Istanbul, qui figure parmi les plus grands bazars du monde. Constitué de cinquante-huit rues intérieures, ce dédale de couloirs couverts abrite pas moins de 4000 échoppes.

On y vend un peu de tout : des souvenirs, des pâtisseries, des tissus, des vêtements de marques contrefaits, des épices, et même de l’or ou de l’argent au poids. Une règle d’or s’applique dans ce gigantesque lieu marchand: ne rien acheter sans en avoir préalablement négocié le prix. Eh oui, car ici après négociation les remises peuvent aller jusqu’à 50%.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Atrapalo 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine