Magazine Politique

Désinformation sur Puteaux en plage ?

Publié le 22 septembre 2008 par Frédéric-Michel Chevalier

Puteaux_plage_affiche

Etrange affirmation lue sur le blog de Christophe Grébert dans un commentaire de l'auteur déposé en complément de son billet "Lopposition bâillonée dans Puteaux Infos : le Préfet des Hauts-de-Seine rappelle la loi".

En effet, à la demande d'Olivier Perrault, conseiller municipal de la majorité, Christophe Grébert publie un droit de réponse. Une publication bien discrète, puisque ce droit de réponse avait été demandé sur le blog monputeaux.com, à plus forte audience. Christophe Grébert, pour qui la liberté d'expression a des limites (faites ce que je dis, pas ce que je fais) a préféré le poster sur son site personnel grebert.net.

Mais là n'est pas le problème. Commentant, le texte d'Olivier Perrault, Christophe Grébert accuse la municipalité de désinformation : "Il est par ailleurs flatteur d'entendre un de ces élus ceccaldistes m'accuser de "désinformer". Pour eux, il s'agit d'un compliment. Ce sont en effet des spécialistes en la matière. Ainsi un "règlement intérieur" n'est pas une "loi".
Autre exemple, hier soir au conseil, on a entendu Joëlle Ceccaldi affirmer que "Puteaux en plage" avait attiré cette été 40.000 participants ! Cette manifestation ne rassemble en réalité que 3 ou 4.000 personnes sur toute sa durée. Nous sommes dans un rapport de 1 à 12. Belle désinformation en effet ! :)"

Des écrits qui confortent Christophe Grébert dans son opposition à Puteaux en Plage (il avait imposé au groupe Puteaux Ensemble de voter contre cette opération). Cela confirme aussi qu'il n'a pas du se rendre souvent à Puteaux en Plage. 3 à 4000 personnes, cela fait à peine 100 personnes par jour ! On est loin du compte.
D'où sort-il donc ces chiffres ? La moindre des choses, lorsqu'on est un élu responsable et qu'on profère des accusations de diffamation contre le premier magistrat de la ville est de citer ses sources.

Pourquoi cet acharnement contre cette action pourtant très appréciée des Putéoliens ? Déjà Christophe Grébert avait relayé avec complaisance le 12 août dernier un article de Marianne à propos de Puteaux en plage ou notre ville était qualifiée de "ghetto de riches" rapportant une information inexacte : "A l'entrée, le tarif annonce la couleur : 4 euros pour les Putéoliens, 13 pour les autres (..) A Puteaux-en-plage, le fric est chic et s'affiche (..).". En effet, l'entrée de la plage était gratuite pour les Putéoliens. L'accès payant ne concernait que ceux qui voulaient accéder à la piscine intérieure et aux vestiaires du Palais des Sports.

Désinformation, désinformation... Les électeurs qui ont fait le choix de Puteaux Ensemble sur la base de la Charte éthique apprécieront.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines