Magazine Culture

Californication épisode 1.11

Publié le 22 septembre 2008 par Red

Si cet épisode avait été aussi foireux que le précédent, ça aurait été le comble ! Parce qu'on est à un épisode du final. Mais heureusement, ce n'est pas le cas. Faut dire que c'était pas très compliqué de faire mieux que le 110 donc on a au final un épisode correct qui prouve encore une fois que Californication joue sur beaucoup de genres et n'est pas cantonnée à un seul domaine. Donc il faut savoir apprécier les épisodes comme celui-ci qui offrent des choses plutôt intéressantes. Mais bon, on a toujours la furieuse impression que c'est une exception, qu'on reviendra de toute façon au comique de situation toujours le même. J'espère au moins que les scénaristes metteront du neuf dans leur série pour la saison 2 parce que là pour le côté Hank célibataire, on a largement fait le tour ou est resté sur les mêmes points mais pour moi le personnage est devenu gonflant.

Mais cet avant-dernier épisode ne se concentre pas du tout sur Hank en fait mais plutôt sur Karen et sa fille. Becca demande de quitter le domicile de Bill pour pouvoir vivre chez Hank pour ne pas le laisser seul puisqu'elle se fait à l'idée que Karen et Bill vont bel et bien se marier et que ce n'est pas un plan qui peut changer en cours de route. L'intrigue est plutôt bien amenée, ça change quoi. La série est tellement monotone que dès qu'il y a quelque chose de différent un minimum, ça passe bien et on savoure (si c'est bien évidemment).
De son côté, Mia est toujours à fond dans le côté manipulatrice amatrice après avoir offert le script de Hank à Dani pour en faire un succès. Elle fait ça juste pour son plaisir, parce que c'est fun. Oui et après ? L'intrigue nous mène où exactement ? Le seul intérêt pour l'instant c'est que c'est une menace contre Hank pour faire éclater sa relation avec une mineure. Ca peut être intéressant si cela éclate fort mais très honnêtement, j'en doute. Comme on a fait jusqu'à maintenant, ça risque de rester dans un coin et on n'en reparlera sûrement plus ou peu.

C'est donc le dernier épisode avant le final et on se rend compte que mis à part le fait qu'on s'est attaché à (certains) personnages depuis le pilote, il y a franchement rien d'autre : la relation entre Hank et Karen a été le centre de la saison et à chaque épisode c'était la même chose. On a seulement eu 1 ou 2 épisodes qui sortent du lot mais globalement on a l'impression que chaque épisode est un remake du précédent. Les situations sont toujours les mêmes, le message est toujours le même, les personnages agissent toujours de la même manière... Ca en devient ultra prévisible. C'est les scénaristes qui sont mauvais ou le fil rouge qui est trop maigre pour faire quelque chose de bien ? Allez savoir.

Bref, y a vraiment peu à écrire sur cette série tellement elle est vide malgré ses 25 minutes. On tient quand même un bon épisode mais les rares bons épisodes de Californication ne font que nous demander pourquoi les scénaristes font aussi facilement de très bons épisodes comme de très mauvais. Bon, j'avoue que j'ai assez hâte de voir le season finale puisque j'en ai entendu beaucoup de bien.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog