Magazine En France

Cent ans après dans les Halles

Publié le 22 septembre 2008 par Michelbenoit84
763fd50cb2e8106451aed59cb80f398e.jpg
e866cf9679a067090a3d550689e78efc.jpg-on, que vous nous trompez, votre stupidité mérite qu'on vous envoie labourer la terre; et, si vous le connaissez, votre méchanceté mérite qu'on vous mette entre quatre murailles, au pain et à l'eau. Mais on n'a rien à craindre : les peuples ne demandent qu'à être menés selon le train accoutumé; et, s'ils en demandaient davantage, ils ne seraient pas capable d'entrer en discussion : leurs affaires ne leur ont pas permis d'acquérir une si grande capacité. »
(Pierre Bayle, Dictionnaire historique et critique, (1698), article "Augustin")
Intéressant non ?

Ecrit par : Jude | dimanche, 21 septembre 2008

Si l'article saint Augustin présente de réelles faiblesses, l'entrée "Augustinisme" n'est pas merveilleuse non plus sur Wikipédia. On y retrouve, comme toujours, les mêmes poncifs au sujet d'un prétendu durcissement de la doctrine d'Augustin par Jansénius :
"Certaines thèses anthropologiques et théologiques de saint Augustin (profonde corruption de l'homme suite au péché originel ; nécessité de la grâce pour le salut) seront reprises, durcies, par Jansénius. Cette influence marquera les XVIIe et XVIIIe siècles.
Pour Jansenius, la grâce ne peut être obtenue ni par la conduite vertueuse, ni même par la prière et les sacrements ; même les justes, pour accomplir les commandements, ont besoin de la grâce efficace, octroyée par la seule miséricorde de Dieu. La rigueur janséniste attire Pascal imprègne le théâtre de Racine, marqué par son pessimisme."
"http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustinisme

Ecrit par : Thomas | dimanche, 21 septembre 2008

Les jansénistes n'ont cessé de proclamer, avec saint Augustin, que la cause efficiente du libre-arbitre n’est pas une faculté naturelle de la libre volonté, mais une grâce... et que celle-ci doit libérer la volonté pour que l’homme puisse accomplir des actions non pas seulement surnaturelles, mais tout simplement moralement bonnes, car la volonté a perdu toute liberté à la suite du péché originel ; elle subit donc l’attrait du bien qui produit le mérite, ou du mal qui produit le péché. La grâce, qui seule peut permettre de faire le bien, est indispensable pour pouvoir le pratiquer.
D'autre part, pour en finir avec les stupides sornettes actuelles au sujet d'un semi-pélagianisme "acceptable" et "tolérable" dans l'Eglise, on se souviendra que le second Concile d'Orange (529) condamna définitivement le semi-pélagianisme et définira comme seule doctrine orthodoxe de l’Église les thèses augustiniennes au sujet de la grâce et du libre-arbitre - jugement immédiatement réitéré et confirmé par le pape Boniface II (530-532).

Ecrit par : Lozère | dimanche, 21 septembre 2008

Il est à signaler qu'Isaac Habert (1598-1668), alors théologal de l'Église de Paris, puis évêque de Vabres, commença à attaquer "l'Augustinus" de Jansénius dans des sermons prêchés à Notre-Dame avec une rare véhémence. Plusieurs historiens prétendent qu'en agissant ainsi, Habert obéissait aux ordres de Richelieu; mais Richelieu était mort depuis un an...
Antoine Arnauld répondit par une "Apologie de M. Jansenius"; Habert répliqua par une "Défense de la foi" à laquelle Arnauld opposa une seconde "Apologie", puis une troisième, ayant pour titre "Apologie pour les saints Pères".
Habert ne répondit plus et resta silencieux pendant un temps, mais il composa un ouvrage dans lequel il établissait, d'une manière très pertinente, que la doctrine des Pères grecs, foncièrement semi-pélagienne dans son ensemble, est unanimement contraire au système de l'Augustinus et aux thèses de saint Augustin, ce qui était vrai...mais donnait raison en fait à Jansénius qui n'avait pas en très grande estime les Pères grecs !

Ecrit par : Sulpice | lundi, 22 septembre 2008

Ecrire un commentaire

Votre nom :
 - Votre email :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Michelbenoit84 29148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte