Magazine Politique

Le scandale du Yagourth ( 2e episode)

Publié le 23 septembre 2008 par Dagrouik

Pourquoi 2e episode ? par ce que je vous en ai déjà parlé en début d'année. On trouvait des commentaires de troll UMP nous expliquant que Nicolas Sarkozy allait régler tout ça avec sa grande loi et l'ouverture de la concurrence. On attend toujours les résultats. Et qu'apprend-t-on aujourd'hui ? les industiels essayent de niquer les consommateurs une nouvelle foi. Et cette fois-ci est-ce que Luc Chatel fera encore la comédie sur Dailymotion ?

Je vous invite aussi à relire mon billet qui parlait de Danone  qui se goinfrait tout en précarisant ses salariés. Ca rappelle aussi un projet de Sarkozy oublié : le 13e mois sans charges. Et oui,on oublie les nouvelles promesses de Sarkozy, la presse ne fait pas son travail. Quel rapport avec la Yagourth ? ben c'est tout simple à l'époque il se prenait 40% de hausse, et devant ce problème Sarkozy s'est mis à

Revenons à notre Yagourth, voilà ce que le nouvel-obs raconte en citant 60 millions de consommateurs qui a enquêté :

60 millions de consommateurs révèle dans son numéro à paraitre jeudi 25 septembre que les fabricants de produits alimentaires n'hésitent pas camoufler les hausses de prix grâce à divers procédés, plus pernicieux les uns les autres, a-t-on appris lundi 22 septembre. Pour préserver leur marge, ils changent l'emballage, modifient les recettes ou diminuent le contenu.
Il faut "être un consommateur sacrément avisé" pour remarquer cette "inflation masquée" que les statistiques officielles ont bien du mal, elles aussi, à détecter, souligne le mensuel, qui cite plusieurs marques dans son enquête.
"Prince" de Lu, "Jockey" de Danone
Au moment où la plupart des Français peinent à boucler leur budget, un des procédés les plus fréquemment utilisés pour doper les prix "sans que cela saute aux yeux du client" est la diminution du produit.
Le magazine cite l'exemple des biscuits "Prince" de Lu qui ne pèsent plus que 300 grammes contre 330 avant l'été. Plutôt que de faire valser les étiquettes, Jockey de Danone a aussi réduit les quantités: 850 g de fromage blanc contre un kilo.
Une autre stratégie consiste à changer l'emballage, un procédé qui "ouvre la voie à de très jolies augmentations pour le client", souligne le mensuel.
La troisième méthode, "probablement la plus pernicieuse", est la modification de la recette. Il s'agit, explique le mensuel, de remplacer des ingrédients onéreux par des matières premières moins chères ou de changer la composition pour abaisser le coût de revient.

Voilà donc les pratiques des industiels du secteur argo-alimentaire ! Certains expliquent même dans les médias, qu'il suffit d'inverser le lait et le sucre dans un laitage pour faire plus de profits. Tout ça a des conséquences sur votre santé bien sûr! On attend avec délices la réponse de Luc Chatel...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines