Magazine

La loi de Lynch

Publié le 23 septembre 2008 par Desiderio

Le Fig est l'un des journaux où l'on écrit le mieux le français. La preuve ? Presque toute l'Académie française y a colonnes ouvertes, c'est la maison de retraite préférée des éditorialistes gâteux et des littérateurs pour vieilles dames. Et ailleurs on se doit d'y rédiger dans un français impeccable et exempt de tout néologisme ou anglicisme, comme pour ce titre repris d'une dépêche d'agence :

Un patron indien lynché à mort par ses employés.

Tiens donc ? La loi de Lynch ne serait plus l'exécution sommaire et expéditive d'une sentence de mort décidée sans aucun jugement équitable et sans aucune participation de la défense ? Bon... il faut dire que l'affaire s'est mal terminée et que l'expression à mort n'est…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte