Magazine

The wall !

Publié le 23 septembre 2008 par Jreje_10

thewallJe suis sur la bonne voie... Paradoxalement, je suis persuadé d'être sur la bonne voie. Le processus de désocialisation est en cours, mes amis disparaissent au fur et à mesure à force de ne plus avoir de nouvelles de moi et je suis bientôt au chômage, le vrai.

Dix fois qu'elle m'envoie des sms, dix fois que je ne lui réponds jamais et là, le message qui tue. Il fallait bien qu'il tombe un jour en même temps. "Quest-ce que je dois faire ? Encore un nouveau vent. Il faut que je te raye de la liste de mes amis ?" Ouais, raye-moi, tire un trait, c'est comme ça ! Par correction, j'aurais pu répondre à ton invitation ? Ouais ba non, je m'en fous et je suis comme ça, sans pitié. Et puis franchement, ton amitié ne m'intéresse pas. Je t'ai tellement couru après, tellement, que ton amitié me paraît complètement insipide. Tu m'énerves, tu te poses trop de question. Si je n'avais pas été là, t'aurais plaqué ton mec comme une connasse pour un rien. Parce que Mossieur voyait son ex ! Non, non, pas besoin de discuter, tu as raison. Il voit encore son ex, tu le largues comme ça, comme une envie de pisser. Si je n'avais pas été là, tu aurais fait comme toutes ses connasses qui larguent leur mec sans même savoir pourquoi. J'étais amoureux de toi, j'aurais pu te dire de le larguer, te dire qu'il ne t'arrivait pas à la cheville mais j'ai fermé ma gueule, je t'ai surtout dit que tu serais une belle connasse d'agir comme ça avec lui et tu es toujours avec. Putain, lui, il peut me dire merci.

Mais aujourd'hui, j'en ai marre, j'en ai marre de ta gueule, marre de t'entendre te poser quinze mille questions, marre que tu ramènes tout à toi quand je te parle de mes problèmes. Marre de ressortir de chez toi le nez tout blanc et complètement raide. Et maintenant que tu es avec ton mec, tu veux me voir tous les jours ? Tu t'es rendu compte que je n'étais pas si mal finalement ou que j'étais vraiment un ami pour te parler comme ça ? Tu as peut-être réalisé mais c'est trop tard.

Je voudrais que tout disparaisse et je suis sur la bonne voie. J'ai jamais eu autant de temps à moi et j'ai rarement vu aussi peu de personnes en dehors du boulot. Quand mes amis m'appellent, je n'ai pas le temps de les voir et je n'ai jamais eu autant de temps pour moi. Quinze jours que je n'ai plus écrit la moindre ligne pour mon boulot. Je devais donner une réponse le 25 août pour un poste qu'on me proposait, mon patron attend toujours sa réponse (bon là quand même, je pense qu'il aura compris tout seul). Je pense que tout le monde peut d'ailleurs comprendre tout seul.  Beaucoup de gens n'ont plus besoin de moi. Personne n'est indispensable et surtout pas moi. Mes relations amicales ont disparu, mes relations sentimentales aussi et mes relations professionnelles sont sur le début de la fin. Tant mieux, je n'ai plus envie !

J'en ai même plein le cul d'être apprécié par mes collègues de boulot, par mes amis, par mes ex car oui, même mes ex (enfin certaines) m'apprécient ! "Greg, t'es vraiment un mec génial mais ça ne va pas être possible".

Allez vous faire foutre. Même toi putain de blog, aujourd'hui, tu me files la gerbe. Effectivement, maintenant, rien ne sera possible...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jreje_10 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog